Ressources et médias

Rester informé


L’Europe ferme la porte de l’huile de palme comme « biocarburant », Total s’entête

Montreuil, le 4 avril – Hier, le Parlement Européen a voté a une écrasante majorité (610 votes pour, 18 contre et 28 abstentions) un rapport demandant à mettre un terme à l’utilisation d’huile de palme comme « biocarburant ». Un signal très fort alors que Total s’entête à construire une méga « bioraffinerie » d’huile de palme à La Mède et qu’une enquête publique est en cours.

Depuis 2007, les Amis de la Terre France dénoncent les ravages de l’huile de palme en Asie du Sud-Est, un ingrédient discret que l’on touve dans de nombreux produits du quotidien. Mais, si la consommation d’huile de palme pour notre alimentation a commencé a diminuer, son utilisation comme « biocarburant » est en pleine explosion depuis 2010.

Lorsque Ségolène Royal a lancé un appel au boycott du Nutella, en juin 2015, les Amis de la Terre France l’ont immédiatement interpellé sur un danger bien plus grand : le projet de Total de reconvertir la raffinerie de La Mède en méga « bioraffinerie ». Pour l’approvisionner, Total prévoit d’importer massivement de l’huile de palme comme l’explique Sylvain Angerand, ccordinateur des campagnes : « A elle seule, la méga raffinerie de Total pourrait doubler la consommation française d’huile de palme. Le silence des pouvoir publics est assourdissant : Ségolène Royal n’a jamais voulu prendre une position publique alors qu’elle en avait le pouvoir en tant que Ministre de l’Energie ».

Le vote de ce nouveau rapport, et la prise de position très claire des députés européens est un sérieux camouflet à Total qui justifie son projet par la nécéssité de «  répondre à la demande croissante en biocarburants, et plus particulièrement en biodiesel ».

Alors que l’enquête publique est ouverte jusqu’au 14 avril à propos de ce projet, les Amis de la Terre appellent Total à revoir sa copie en ouvrant la discussion avec les syndicats et toutes les parties prenantes : « Il est urgent de tourner la page des énergies fossiles mais il est aussi urgent d’associer les personnes qui travaillent dans cette industrie à la réflexion : en misant sur la production d’huile de palme comme « biocarburant », alors que l’Europe est en train de fermer la porte à ce produit, Total est en train d’hypothéquer tout espoir d’une transition juste socialement et durable sur le long terme ».

En savoir +

Le dossier d’enquête publique est disponible ici et il est possible d’envoyer votre avis à l’adresse suivante : citoyen13@free.fr

Vous trouverez également ci-dessous un modèle de courrier.

Word - 20 ko

À télécharger...

Rédigé le 5 avril 2017