Ressources et médias

Rester informé


Rapports moral, d’activité et financier 2016

Les Amis de la Terre, c’est un réseau de 2 millions de personnes, dans plus de 75 pays, qui partagent une vision : construire un monde plus juste et plus soutenable. Notre fédération soutient la résistance de celles et ceux qui subissent les conséquences directes de la crise écologique, propose des mobilisations qui permettent à chacun-e de s’impliquer et d’être acteur-trice du changement.

En France, c’est un mouvement porté par des personnes passionnées qui donnent de leur temps pour nourrir une expertise, lancent l’alerte sur des sujets peu connus, portent des revendications jusqu’aux plus hautes sphères de l’État ou organisent des actions de solidarité, près de chez eux, pour soutenir celles et ceux qui sont plus loin. Un mouvement qui grandit dans les repair-cafés, dans le choix d’une banque plus juste, dans les projets d’énergies renouvelables menés par les citoyen-nes. Un mouvement qui remporte les victoires décisives, parfois loin des feux médiatiques, pour passer à un monde juste et soutenable.

>> Téléchargez l’ensemble de nos rapports pour l’année 2016 !

En 2017, préparez-vous !

L’Histoire que l’on va raconter

Face à l’impunité des multinationales et au cynisme des banques, les Amis de la Terre France sont là. Le début d’année est marqué par les procès des « faucheurs de chaises » : Jon Palais, du groupe associé Bizi ! à Dax le 9 janvier et Florent Compain, Président des Amis de la Terre France, à Bar-le-Duc le 11 avril. Mais ce ne sont pas les « faucheurs de chaises » qu’il faut juger, c’est l’évasion fiscale en bande organisée et le greenwashing de BNP Paribas qui continue de financer le chaos climatique.

Un immense mouvement est en train de se construire pour tourner la page des énergies fossiles. Aux côtés des groupes et collectifs locaux, nous y contribuons en exigeant des pouvoirs publics la fin de l’exploration et de l’exploitation des énergies fossiles sur l’ensemble du territoire national ou encore en dénonçant les projets d’infrastructures qui nous enferment dans la course à la surconsommation. Notre rôle est aussi d’alerter et de dénoncer les fausses solutions comme l’idée de remplacer le pétrole par l’huile de palme pour faire rouler nos voitures.

Seul-e-s, nous savons que nous ne pouvons pas être à la hauteur du défi. C’est pourquoi, les Amis de la Terre France travaillent en réseau : à l’international, avec nos groupes dans 75 pays qui se battent aux côtés de celles et ceux qui sont les plus frappé-e-s par la crise climatique mais aussi, en France, au coeur de nombreux collectifs et avec des alliés stratégiques comme Alternatiba, ANV-COP21 qui permettent à de nouvelles personnes de rejoindre le mouvement pour la justice climatique.

Nous avons prouvé que notre créativité et notre capacité à concevoir des stratégies non-violentes d’accumulation de forces sont des outils puissants pour bousculer les inerties, obtenir des victoires tangibles et enclencher des dynamiques citoyennes de transition.

Les méthodes et formations que nous allons déployer

La formation des militant-e-s, l’échange d’expériences et la mutualisation de bonnes pratiques sont essentiels. C’est pourquoi la Fédération organise régulièrement des sessions de formation et des journées d’échange à Paris ou en Province. Ces sessions permettent de réfléchir sur nos pratiques militantes (concevoir une stratégie, organiser une action non-violente...), d’acquérir des méthodes de travail efficaces (animer une réunion, gérer un projet collaboratif...) ou encore de favoriser des rencontres physiques entre les membres d’un groupe de travail thématique (commission agriculture...).

En 2017, nous avons lancé un nouveau programme « Alternativez-vous » dont l’objectif est de mobiliser plus largement et de permettre à de nouvelles personnes de passer à l’action pour accéder à des droits fondamentaux : se nourrir, avoir accès à l’eau, se chauffer ou encore avoir un toit. Pour cette première promotion, nous avons fait le choix de nous concentrer sur la précarité énergétique : alors qu’environ 20 % des ménages ont du mal à payer leur facture d’énergie ou renoncent à se chauffer, les efforts de rénovation thermique des logement sont insuffisants. Nous avons donc décidé de former une quinzaine d’organisateurs-trices spécialisé-es dans la lutte contre la précarité énergétique qui accompagneront des groupes d’habitant-e-s pour les aider à obtenir la rénovation thermique de leur logement.

Cet été, les Amis de la Terre France co-organiseront, avec Alternatiba et ANV-COP21, la deuxième édition du Camp Climat du 4 au 15 août. Ce camp est l’occasion de s’immerger plusieurs jours et de participer à de très nombreuses formations.

Les outils pour mieux accueillir, s’informer et échanger

Les Amis de la Terre France, c’est avant tout une association ouverte, un lieu d’échange pour les militant-e-s et un outil pour développer de nouveaux projets, renforcer les luttes ou promouvoir les alternatives. Pour pouvoir jouer ce rôle, il faut parfois oser parler de soi. L’outil « Amis de la Terre France » n’est utile que s’il est connu et reconnu, que s’il est sollicité par le plus grand nombre, que si son projet, ses valeurs sont partagées à toutes les échelles, du local au national. Oui, nous devons renforcer le sentiment d’appartenance à cette grande famille militante en faveur de la justice sociale et environnementale ; une famille qui ne demande qu’à s’agrandir, qu’à accueillir celles et ceux qui partagent notre vision des sociétés soutenables.

Nous allons donc développer cette année deux produits de communication accessibles à toutes et tous : la plaquette de l’association et une vidéo sur notre identité. Ces deux supports montreront, chacun à leur manière, comme nous pouvons être fier-e-s d’être des Ami-e-s de la Terre.

Plusieurs projets naîtront cette année. Nous pouvons d’ores et déjà vous annoncer l’édition d’un « manuel militant » (un kit complet pour aider les organisateurs-trices et coordinateurs-trices à animer des groupes et mener des actions locales) ainsi que la sortie de deux guides citoyens, le premier pour choisir une banque éthique, le second pour savoir acheter réparable et faire réparer dans sa ville !

Nous pouvons aussi vous annoncer la sortie d’une plate-forme collaborative interne qui permettra d’identifier partout sur les territoires les personnes ressources à contacter, de mutualiser nos savoirs, de construire nos expertises, et d’avoir à disposition toutes nos dernières publications.

À télécharger...