Ressources et médias

Rester informé


10 ans de campagne sur les banques françaises

Lancée en 2005, la campagne des Amis de la Terre France sur « les banques françaises » entend peser sur la finance pour bloquer des projets localement contestés pour leurs risques environnementaux et sociaux. Bilan d’étape d’une campagne vieille de 10 ans.

À l’époque, les Amis de la Terre France traquaient les financements publics (Banque mondiale, COFACE…). Mais l’implication croissante de banques privées dans les projets que nous contestions aux quatre coins du monde nous a poussé, à l’instar de nos partenaires, à nous tourner vers ces nouvelles cibles. Ensemble, nous avons formé le réseau international BankTrack. Notre mission : révéler les agissements des banques privées afin qu’elles mettent un terme à leurs financements à des secteurs controversés – mines, énergies fossiles, nucléaire, etc.

Par un intense travail de mobilisation et de plaidoyer, nous avons notamment contribué à l’abandon de la centrale nucléaire de Belene en Bulgarie par BNP Paribas en 2010, et de celle de Kaliningrad en Russie par la Société Générale en 2014. Côté fossile, nous avons obtenu le retrait de la Société Générale de la mine de charbon d’Alpha Coal en Australie en 2014, l’engagement des banques françaises à ne financer aucun projet du bassin de Galilée également en Australie en mars 2015, et aussi le renoncement du Crédit Agricole concernant la centrale à charbon de Plomin C en Croatie en septembre dernier.

Ces victoires, pour certaines historiques comme celle d’Alpha Coal obtenue après un an de campagne intensive avec Bizi ! et Attac, inscrivent pleinement les Amis de la Terre France dans le soutien aux luttes de nos partenaires à travers le monde.

La stratégie utilisée dans ces campagnes est toujours la même : déconstruire la réputation des banques françaises dans les médias et auprès du grand public. Les plus grandes réussites dans ce domaine ont été la publication du classement carbone des groupes bancaires français dans le Monde en 2010, où le Crédit Agricole apparaissait en numéro un ; et la diffusion en 2012 d’un numéro de Cash investigation sur le greenwashing incluant 30 minutes sur le Crédit Agricole, grand vainqueur des Prix Pinocchio 2010. Depuis, le Crédit Agricole est la seule banque à avoir publié une estimation de ses émissions financées et il faudra attendre l’entrée en vigueur de la loi sur la transition énergétique pour imposer la même chose aux autres banques.

La mise en place de politiques climatiques et énergétiques globales et exigeantes était notre objectif initial. Pari en partie tenu puisque Crédit Agricole, BNP Paribas et la Société Générale ont désormais toutes les trois adopté des politiques couvrant les principaux secteurs à risque. Mais celles-ci sont encore loin de répondre à la demande des Amis de la Terre France, à savoir l’arrêt pur et simple de leurs soutiens aux énergies sales. Mais quand on sait qu’il y a 10 ans encore, les banques ne parlaient que des émissions issues de leurs bureaux et agences ; nous savons que nous avons gagné la principale bataille : la reconnaissance publique de la responsabilité des banques dans les conséquences des activités qu’elles soutiennent. Forts de nos victoires, nous sommes désormais en mesure d’exiger que les banques signent l’Appel de Paris et s’engagent avant la COP21 à arrêter de financer toute l’industrie du charbon.

Les premières étapes ont déjà été franchies avec des engagements du Crédit Agricole et de Natixis à réduire leurs financements à l’extraction de charbon et à la production d’électricité à partir de charbon. Et si la route est encore longue avant que les flux financiers contribuent au développement de sociétés soutenables, ces avancées prouvent la pertinence de poursuivre la mobilisation !

Lucie Pinson et Yann Louvel

POUR ALLER PLUS LOIN :

« Charbon l’argent sale des banques françaises » Rapport des Amis de la Terre France et BankTrack, 2014.
« BNP : quit coal » Briefing des Amis de la Terre France et BankTrack, 2015.
« Climat, comment choisir ma banque ? » Guide des Amis de la Terre France, 2014.
« Afrique du Sud, la France au charbon » Film des Amis de la Terre France, 2015.

Rédigé le