Ressources et médias

Rester informé


2 milliards pour brûler des déchets, NON !

Le Syctom, qui traite les déchets de Paris et 83 autres communes voisines, s’apprête à reconstruire l’incinérateur d’Ivry-Paris 13. D’un coût exorbitant, ce projet d’un autre âge met en péril toutes les initiatives durables visant à réduire les déchets et le gaspillage, mieux trier, composter, etc. Pour un budget 10 fois inférieur, il est possible de mettre en place des actions qui ont déjà fait leurs preuves, en créant des emplois et en réduisant la pollution sur l’agglomération parisienne.

Comment agir ?

> Signez et partagez cette pétition !
> Interpellez vos élus sur Twitter et par email : voici la liste avec les adresses, et des modèles de tweets et d’emails
> Restez informés de la suite de la mobilisation

Nous demandons aux 68 élus qui se réuniront à l’automne de ne pas voter la première tranche de travaux de reconstruction de l’incinérateur pour 500 millions d’euros et de mettre à l’étude le plan d’action alternatif (Plan B’OM pour Baisse des Ordures Ménagères) qui permettrait d’éviter ce projet d’incinérateur.

Le projet du Syctom :

  • Coûtera au total 2 milliards d’euros d’argent public
  • A été dimensionné il y a 10 ans alors qu’il nous engage pour les 50 prochaines années !
  • Perpétue le choix d’une technologie polluante et dangereuse pour la santé
  • Ignore les progrès récents (les ordures ménagères résiduelles ont diminué de 20% entre 2005 et 2015 sur le territoire concerné)
  • Ne respecte pas l’ensemble des mesures imposées par la Loi de Transition énergétique de 2015 au niveau national et les objectifs régionaux.

Le plan alternatif citoyen (Plan B’OM) :

  • Propose 12 actions pour un coût de seulement 200 millions d’euros
  • Permet de créer 700 emplois directs et locaux dans les filières de tri-recyclage et des milliers d’emplois indirects dans le compostage, le réemploi, la vente en vrac, etc.
  • Inclut aussi un scénario alternatif pour se passer du chauffage urbain issu de l’incinérateur
  • S’inspire de solutions déjà testées en France ou à l’étranger
  • Est réaliste et pragmatique : il s’agit de rattraper une partie de notre retard et d’atteindre d’ici 2023 les résultats que Lyon ou Nantes obtiennent déjà aujourd’hui sur le tri et la prévention des déchets !

Associations co-signataires :

Collectif 3R, Zero Waste France, Amis de la Terre, Arivem, Réseau Action Climat, Surfrider Foundation Paris, Colibris Paris, 350.org, Génération Cobayes, le WARN, Citizen Case, Respire, Fondation France Libertés, RCube, Sangha Paris 5, Ecologie Sans Frontière, Réseau Environnement Santé, Festival des Utopies Concrètes, Amelior, Transition Paris Ile de France, CLCV Ile-de-France,

Rédigé le