Ressources et médias

Rester informé


2014 : 4 jours de jeûne-­action avec 130 Jeûneurs en EUROPE !

Jeûner pendant ses vacances ? Mais pourquoi ?

Un programme de vacances, inhabituel mais ô combien passionnant et utile !
Initié par La Maison de La Vigilance, le Jeûne­-Action aux dates des commémorations d’Hiroshima et Nagasaki prend de l’ampleur ! A PARIS avec 70 jeûneurs et une vingtaine de soutiens, SAINTES 8 jeûneurs, DIJON­Valduc 34 Jeûneurs (7 sur les 3 jours et demie, soutenus par 27 ayant jeûnés un repas, un ou deux jours). En Allemagne, à BÜCHEL devant la Base des bombes nucléaires de l’OTAN, 5 jeûneurs et une centaine de soutiens ont occupé l’entrée de la base en la bloquant une trentaine d’heures. En Angleterre, à BURGHFIELD devant l’usine de construction d’armes nucléaires, 5 jeûneurs et une centaine de soutiens ont déployé l’écharpe rose de 11 km de long !

Tous concernés !

Au XXIème siècle, 16.000 bombes nucléaires sont toujours en service. 2000 sont en état d’alerte (96 en FRANCE) : elles peuvent être lancées en une quinzaine de minutes. Nous vivons ainsi en permanence à un quart d’heure de l’apocalypse, y compris par accident ou par erreur comme cela a failli se produire déjà de trop nombreuses fois ! La France a signé le Traité de Non Prolifération (TNP, qui stipule l’objectif d’élimination des armes nucléaires...) mais la France modernise son arsenal ! Dénoncer, et arrêter cette insécurité nucléaire mondiale est une urgence.

Préparer la guerre, ou tricoter la PAIX ?

De leur côté, les anglaises ont lançées l’initiative de relier ALDERMASTON (conception et fabrication des armes nucléaires) à BURGHFIELD (assemblage des ogives et maintenance, l’équivalent de VALDUC en Angleterrre) avec une écharpe rose de 11 km pour symboliser et marquer leur refus de la bombe ! Et ça marche ! Les françaises (et quelques hommes) en ont tricoté ou crocheté 90 mètres, déroulés à VALDUC et à PARIS avant de rejoindre BURGFIELD. Celà permet à chacun de s’investir, comme Marinette, cette arrière grand­mère dijonnaise de 90 ans, ravie d’en fournir 1 mètre !

Avancées mondiales !

En mai 2014 à l’ONU, tous les états l’ont affirmé : il faut éliminer les armes nucléaires. Un Traité d’Interdiction est proposé et doit être discuté à la 3ème Conférence Internationale convoquée par l’Autriche à Vienne les 8 et 9 décembre 2014. Les 9 états nucléaires refusent de participer s’opposant ainsi aux autres états du monde. Les armes atomiques sont pourtant les seules armes de destruction massive qui ne sont pas encore interdites par la communauté internationale. L’Europe ne compte que deux pays marginaux équipés de la bombe : la France et la Grande­Bretagne.

2014 : DIJON­Valduc saison 1 !

Les Amis de la Terre Côte­d’Or se sont beaucoup investis dans l’organisation de cette première édition, avec le MAN (Mouvement pour une Alternative Non­violente) et le soutien du collectif Sortir du Nucléaire 21 et du Mouvement de la Paix. Et ce fut un succès, très bien relayé par les médias ! 34 Jeûneurs, paritée parfaite 17 femmes 17 hommes !

Le 6 août, nous étions une cinquantaine devant le centre CEA de VALDUC, avec une délégation de jeûneurs parisiens et anglais pour dénoncer l’accord récent conclu avec la Grande­Bretagne (signé par M. Sarkozy en 2010 et complété par M. Hollande en 2014) sur la mise au point de nouvelles armes nucléaires : 1 milliard € de travaux engagés à VALDUC.

Les 7 et 8 nous avions un stand d’information place de La République à DIJON, avec un concours de dessins pour les enfants : « Dessine -moi la bombe, dessine­-moi la guerre, dessine-­moi la paix ! » Le 7 nous avons été content d’avoir une liaison vidéo avec PARIS. Nous n’avons pas réussi à avoir Bûchel et Burghfield. Le 8, soirée film en partenariat avec le cinéma Eldorado, avec en première mondiale "& a Fade to Grey" de Lydie Jean-­dit-­Pannel, jeûneuse dijonnaise et "Pluie noire" du japonais Shöhei Imamura (1989).
Le 9 nous étions devant la Mairie, place de La Libération avec des lectures, un die ­in et à 11 h 02 une minute de silence pour la commémoration du bombardement de Nagasaki. A midi, rupture du Jeûne en Mairie avec collation légère bio dans les cuisines ducales. Nous avons été accueilli par deux adjoints au Maire et un conseiller municipal Vice­ président du Grand­Dijon. _ Merci à eux !

Merci aussi à Yoshimi, artiste japonaise rencontrée « par hasard » près de notre stand le jeudi, et qui ensuite nous a accompagné jusqu’à la rupture de Jeûne !

Les médias ont bien relayés nos actions, photos et vidéos sur www.sortirdunucleaire.org/Suivre­les­mobilisations

Ce Jeûne­-Action nous a permis de constituer un petit groupe moteur. Nous étions plusieurs à avoir déjà jeûné plusieurs jours, mais les débutants étaient un peu inquiets ! Un médecin passait nous voir tous les jours. Et, bénéfices collatéraux, les filles étaient ravies de passer sur la balance le vendredi soir, et une fumeuse en à profité pour arrêter d’un seul coup ! Il nous a manqué une présence plus importante de non-­jeûneurs, afin d’assurer plus efficacement certaines tâches, distributions de tracts, contacts avec le public et communiqués de presse...

Organisation

Maison de Vigilance, Armes nucléaires STOP, Sortir du Nucléaire, Campagne mondiale ICAN (pour abolir les armes nucléaires) : plus de 60 organisations en France et 600 dans le monde. Avec le soutien de nombreuses associations et citoyen(ne)s !

(télécharger ce bilan 2014)
Inscrivez-vous pour l’un des Jeûne-Action 2015 !

Signez les pétitions :
www.fsan.fr et www.icanw.org

Photos et vidéos :
www.sortirdunucleaire.org/Suivre-les-mobilisations

Rédigé le