Ressources et médias

Rester informé


2016, la justice climatique en mouvement

Aux foreuses, opposons nos résistances déterminées et non-violentes. Aux pelleteuses, nos imaginations. A l’érosion du vivre-ensemble, rappelons que c’est un modèle entier de société que nous proposons, plus juste, plus humain et en paix. L’année sera marquée par la crise économique et financière, la pression migratoire, la poursuite de solutions techniques démesurées et dangereuses, les dérives sécuritaristes et la course aux présidentielles de 2017. A nous d’y insuffler de l’espoir. De montrer que des alternatives sont possibles.

Pour cela, il faudra continuer nos résistances. À commencer par rappeler aux gouvernements signataires de l’Accord de Paris que, pour répondre à l’objectif de limiter l’augmentation de la température globale en deçà de 1,5 °C, ils leur font parvenir à la fin des énergies fossiles sans recourir à de fausses solutions comme le nucléaire, ou à des accords commerciaux qui saperaient tous nos efforts comme le Tafta.

Quant aux acteurs privés comme les banques françaises ou les multinationales comme Total, EDF ou Engie, nous continuerons d’empêcher la poursuite de leurs activités climaticides, ici ou ailleurs. Ensemble, en alliant plaidoyer et mobilisation, nous soutiendrons des luttes qui deviendront des victoires : l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes, le centre d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, les gaz de schiste en France et en Patagonie, les centrales à charbon de Vado Ligure (Italie), Hazelwood (Australie), la mine à charbon El Cerrejon (Colombie), le torchage du gaz (Nigéria)...

En parallèle, il faudra consolider nos alternatives. Nous continuerons à repenser nos modes de production et de consommation en donnant une seconde vie à nos produits, en résistant à l’obsolescence programmée et à la surconsommation. Aux côtés de ceux qui sont touchés par les conséquences du système d’exclusion, nous travaillerons à lutter contre la précarité énergétique. Nous continuerons de soutenir les luttes locales pour un autre modèle énergétique, comme à l’Ile de Sein, et de montrer qu’une autre finance, plus responsable, est possible.

Au niveau local, partout dans les territoires fleurissent des mobilisations et de nouvelles propositions concrètes. Profitons de cette année pour nous enrichir, nous renforcer, nous former et résister ensemble, déterminés et confiants. S’ils ont la force, nous avons le nombre.

Malika Peyraut Amis de la Terre France

Rédigé le