Ressources et médias

Rester informé


21 février à Chenôve : pique-nique de soutien à un faucheur d’OGM

Tous les OGM ne sont pas interdits en France : 150 000 ha d’ OGM cachés !!! sont cultivés en FRANCE (Colza et Tournesol)

Pour arriver à obtenir du gouvernement un moratoire sur tous les OGM, et en vertu du principe de précaution, les Faucheurs Volontaires se mobilisent fortement : 4 parcelles de colza OGM VrTH neutralisées près de DIJON !

Les Faucheurs revendiquant leurs actions Non-Violentes de lanceurs d’alerte, la liste des 70 Faucheurs venus de toute la France a été donnée à la police. Une trentaine a déjà été auditionnée à la gendarmerie, et Jean-Marc CONVERS, côte-d’orien est convoqué* le 21 février 2017 à 13 h 30 pour une "composition pénale" :

Pique-Nique de SOUTIEN le 21 février 12 h 30 à Chenôve ! Afin de marquer votre opposition aux OGM et soutenir les Faucheurs Volontaires rdv devant la Maison de Justice et du Droit de l’agglomération dijonnaise 8 r des Clématites Chenôve (près de la piscine, Tram 2 arrêt Mails). Soyons nombreux ! Tous les OGM doivent enfin être réglementés !

Les Variétés rendus Tolérants aux Herbicides (VrTH pour les faucheurs) ou New Breeding Technology (NBT pour les semenciers) sont issus de la MUTAGENÈSE, technique définie comme OGM par la directive européenne 2001-18, mais exclue de son champ d’application. Malgré l’opposition d’une très forte majorité de français, ils se retrouvent donc cachés dans nos champs et nos assiettes, sans aucune évaluation, traçabilité et étiquetage. Parallèlement, les importations de soja transgénique destinées à l’alimentation du bétail français et européen continuent.

Suite à « l’Appel de Poitiers » 9 organisations saisissent le Conseil d’État pour exiger le retrait de l’article qui exempte le procédé de la MUTAGENÈSE de la réglementation OGM. Le Conseil d’État a renvoyé ce dossier devant la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) qui doit statuer en février 2017.

SOUTIENS : Vigilance OGM21, A.I.G.U.E. (Beaune), ALTERNATIBA Dijon, Alliance Ecologiste indépendante 21, Ami e s de la Confédération Paysanne, ATTAC 21, Confédération Paysanne 21, EELV 21, dijon-ecolo.fr, Ensemble ! 21, Gauche Alternative de Quetigny, Les Amis de la Terre 21, Ligue des Droits de l’Homme, Nature & Progrès 21, NPA 21 (Nouveau Parti Anticapitaliste), Nuit Debout Dijon, ...

(*) D’autres convocations au tribunal de DIJON suivent : 9 mai et dans les mois qui viennent ! Inscrivez-vous pour vous tenir informés ! : vigilanceogm21@mailoo.org

Les faucheurs ont aussi envoyé un communiqué de presse aujourd’hui :

"Présence du Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt à DIJON !

A l’occasion de la venue à DIJON de M. Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, les Faucheurs Volontaires de Côte-d’Or rappellent que la réglementation en vigueur permet encore la culture d’OGM (Organisme Génétiquement Modifié*) en plein champ, malgré l’opposition d’une majorité de la population.

Vers DIJON les 28 novembre et 13 janvier, les Faucheurs de toute la France sont intervenus sur des plate-formes d’essai mises en place par DIJON-CÉRÉALES, pour dénoncer le développement de ces cultures d’OGM cachés : variétés rendues tolérantes à des herbicides (VrTH) issues de mutagénèse. Ils sont déterminés à poursuivre leurs actions de désobéissance civile, tant que ces semences de colza et de tournesol OGM resteront commercialisées.

IL Y A URGENCE ! Le gouvernement doit mettre enfin en place un MORATOIRE sur ces cultures avant les prochains semis de tournesol au printemps 2017.

Les Faucheurs Volontaires dénoncent par ailleurs la propagande mensongère développée par les promoteurs de ces cultures auprès des agriculteurs, alors que ce ne sont en réalité que de fausses solutions à des problèmes agronomiques créés par les pratiques de l’agriculture industrielle. Les plate-formes d’essai de ces variétés ont pour seul but de participer à cette propagande. Le ministre ayant affiché sa volonté de faire de la France le leader mondial de l’agroécologie, les Faucheurs Volontaires rappellent leur position : Non à l’agroécologie industrielle, avec passage en force des OGM cachés, des brevets et des pesticides qui vont avec. Oui à l’agroécologie paysanne, la seule qui permet la préservation de nos systèmes de production agricole respectant notre santé et notre environnement. Oui à une alimentation choisie et de qualité.

Ils saluent la décision de François Rebsamen, Président du Grand Dijon, d’assurer, à l’horizon de 10 ans, l’autosuffisance alimentaire du Grand Dijon, étant bien entendu qu’il s’agit de développer l’agriculture biologique, sans chimie et sans OGM !

Les Faucheurs Volontaires et une vingtaine d’organisations appellent tous les citoyen(ne)s à venir soutenir les Faucheurs convoqués, notamment ce mardi 21 février lors du premier pique-nique de soutien à 12 h 30 devant la Maison de Justice et du Droit de l’agglomération dijonnaise 8 r des Clématites à Chenôve.

(*) Un Organisme Génétiquement Modifié (OGM) est un organisme (une plante, un animal, une bactérie, un virus) dans lequel on a introduit artificiellement un ou plusieurs gènes, soit inconnus de l’espèce à laquelle appartient cet organisme, soit appartenant à l’espèce mais ayant subi plusieurs manipulations génétiques."

Voir en ligne : Reportage de France 3 sur le fauchage des parcelles de colza OGM VrTH

Rédigé le