25 militants des Amis de la Terre arrêtés au siège de Microsoft Pays-Bas

Montreuil, Amsterdam, 7 Juillet 2014 – La police militaire néerlandaise a arrêté 25 militants des Amis de la Terre Pays-Bas qui étaient venus manifesté hier matin au siège social de Microsoft à Hoofddorp [1], dénonçant l’opacité de sa chaîne d’approvisionnement en métaux tels que l’étain. Au moment où Microsoft France justifie sa politique environnementale dans un courrier adressé aux Amis de la Terre France [2], notre organisation n’attend pas de beaux discours mais des actes de la part de Microsoft, qui doit prendre ses responsabilités pour protéger les populations et l’environnement.

25 militants des Amis de la Terre Pays Bas ont peint la devanture du siège social de Microsoft de « mains sales » pour rappeler que, malgré les affirmations de la marque, sa chaîne d’approvisionnement est toujours aussi opaque. En novembre 2012, le groupe des Amis de la Terre Royaume-Uni révélait les dommages environnementaux causés par l’utilisation d’étain dans nos produits électroniques, métal exploité majoritairement sur l’île de Bangka en Indonésie, dans des conditions sociales et environnementales désastreuses [3].

L’exploitation minière d’étain est responsable de la détérioration de plus de 65 % des forêts et plus de 70 % des récifs coralliens de Bangka. Les rivières sont contaminées par les déchets miniers et l’accès à l’eau potable est devenu un problème pour plus de la moitié de la population de l’île. L’exploitation minière est par ailleurs dangereuse : plusieurs dizaines de mineurs meurent chaque année dans des accidents.

Microsoft depuis plusieurs mois refuse de s’engager et continue de nier sa responsabilité. Pire, Microsoft en France se gargarise de sa politique environnementale.

Selon Camille Lecomte, chargée de campagne Modes de production et de consommation responsables aux Amis de la Terre : « L’exploitation intensive des mines d’étain est pourtant le simple résultat de la politique de Microsoft visant à réduire la durée de vie de ses produits pour booster ses ventes. En avril dernier, Microsoft annonçait la fin du support du système d’exploitation Windows XP entraînant virtuellement la mort de 500 millions d’ordinateurs à travers le monde [4]. »

Le refus de Microsoft de revoir sa politique d’approvisionnement, et l’absence d’évaluation des impacts environnementaux ou sociaux de la décision d’arrêter les mises à jour de Windows XP, démontrent une nouvelle fois la nécessité de définir un cadre juridique contraignant pour contraindre les entreprises à assumer leurs responsabilités.

Contact Presse

Les Amis de la Terre France : 06 86 41 53 43

Notes

[1] Voir le site des Amis de la Terre Pays-Bas : https://milieudefensie.nl/tinmijnbouw/nieuws/vuile-modderhanden-op-gevel-microsoft

[2] Lire la réponse de Microsoft France suite à l’interpellation des Amis de la Terre concernant les impacts environnementaux liés à la fin du support Windows XP. [http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/reponse_microsoft_windows_xp.pdf ]

[3] L’enquête des Amis de de la Terre Royaume-Uni sur les mines d’étain de Bangka, Indonésie : http://www.amisdelaterre.org/Enquete-sur-les-mines-d-etain.html

[4] http://www.amisdelaterre.org/Windows-programme-l-obsolescence.html

Rédigé le