« À ciel ouvert » un film du réalisateur Gianni Converso sur les dégâts de la plus grande exploitation d’or au Pérou

« A ciel ouvert », récemment primé au "Baja international Festival Film" au Mexique, est le résultat d’une longue enquête de plus de cinq ans. Le film révèle la lutte des habitants de la région pour défendre leur eau, leur environnement et leur vie contre les opérations de la Newmont, la première entreprise d’exploitation d’or dans le monde, à travers de l’entreprise « Yanacocha » au Pérou, dans la région de Cajamarca.

Ce film arrive à point pour nous ouvrir les yeux et nous faire prendre conscience du danger auquel sont exposées les communautés locales avec la contamination dévastatrice du mercure , le drainage acide des mines et la transformation en déserts pollués de dizaines de milliers d’hectares situés dans les Andes. Le documentaire dénonce également le modèle de corruption, d’intimidation et de violence à travers duquel l’entreprise agit.

En 2006, lors d’un voyage en sac à dos en Amérique latine, avec sa camera en main pour filmer son voyage et sans aucune prétention, Gianni Converso rencontre une histoire de revendication au Pérou qui changera sa vie et celles de milliers de personnes qui, autour du monde, s’identifient et luttent pour en finir avec cet outrage impuni à la civilisation et à l’environnement.

Gianni est immédiatement accroché et commence, avec son ami Daniel Santana, la réalisation de ce documentaire épique qui expose la problématique de la mine à ciel ouvert, ainsi que la dichotomie entre l’extraction d’or et destruction des bassins d’eau naturels. C’est donc une révélation du visage de « l’or sale ». Pendant le tournage du documentaire, les réalisateurs affrontent de grands dangers en étant poursuivis, menacés et harcelés à plusieurs occasions par les gardes de sécurité de la mine. De cette même façon l’entreprise opprime les paysans, car protégé par des gardes qui, à la fois sont des policiers, elle compte avec le soutien du gouvernement.

Face à cette situation dévastatrice, les familles de Cajamarca livrent encore aujourd’hui un combat désespéré pour défendre leurs ressources hydriques et leur mode de vie, car l’entreprise envisage d’entreprendre un nouveau projet minier nommé « Conga » qui détruira tout un système hydrologique formé par 5 lacs. La projection exceptionnelle du documentaire "A ciel ouvert" en France, organisée par le Comité de Solidarité avec Cajamarca, représente un moment de solidarité indispensable avec la lutte légitime du peuple de Cajamarca. Celle–ci aura lieu le 22 avril à la Maison d’Amérique Latine à 19h (217 Boulevard Saint-Germain, 75007 - métro Solferino).

Rédigé le