Bulletins de note, les "mauvais éléves du climat"

Si pour nombre d’écoliers les vacances riment avec détente, pour d’autres visiblement il va falloir plancher. Dans quelques mois, c’est la COP21, la Conférence des Nations-Unies sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre. C’est donc la dernière ligne droite pour prendre ses responsabilités et montrer ses engagements. Si certains ont déjà bien travaillé dans l’année, 5 entreprises et banques françaises continuent d’investir et de financer massivement le charbon, l’énergie fossile la plus climaticide. Les Amis de la Terre se sont procurés leurs bulletins de note.

Sur les bancs de l’école du climat, au dernier rang, nous retrouvons :

  • BNP Paribas, première banque française à financer le charbon et sponsor de la COP malgré l’absence d’engagement à mettre un terme à ses soutiens massifs à ce secteur hautement carboné
  • le Crédit agricole qui arrête les mines de charbon mais joue un rôle clé dans un projet de nouvelle centrale à charbon en Croatie.
  • EDF dont les centrales à charbon émettent autant que le secteur énergétique d’un pays comme l’Autriche
  • Engie (ex GDF) qui compte de nombreuses centrales à charbon dans le monde et ne compte pas s’arrêter là.
  • la Société Générale qui peine à prendre des engagements climat si elle n’est pas poussée à le faire par la société civile.

Visualisez et téléchargez les 5 bulletins de note ! Aidez-nous à les diffuser, les promouvoir !

À télécharger...

Rédigé le