Ressources et médias

Rester informé


A la recherche du Corbon disparu

Les Amis de la Terre Val d’Oise ont remonté le cours de différents rus depuis Saint Gratien jusqu’à la source du Corbon en forêt de Montmorency. L’occasion d’une sortie nature en ce samedi après-midi frais et ensoleillé pour s’aérer mais aussi pour constater les dégâts infligés à ces rus du sud du Val d’Oise.

Le point de départ de cette sortie était les (ex-) cressonnières de saint Gratien ou se déversent plusieurs rus de la vallée. Nous y avons constaté une eau plus que turpide et déploré le coté rudimentaire du filtrage de l’eau et des parties flottante. Il est à noter que c’est sur une plateforme adjacente que sont séchées et stockées les boues du lac d’Enghien avant d’être envoyées en centre d’enfouissement réglementé du fait de leur pollution (métaux lourds notamment)...

Puis, notre escapade nous a amenés :

- à remonter le cours du ru de Montlignon le long du champs de course. Des projets de trame bleue semble prévoir la renationalisation de ce cours d’eau qui en a bien besoin.

- au lavoir de Eaubonne. Comme la plupart des lavoirs du Val d’Oise, il n’est pas maintenu en eau, ce qui favoriserait pourtant la biodiversité.

- le long du cours du ru en partie couvert jusqu’ au bassin des moulinets. L’avifaune aquatique y est présente mais malheureusement sans aucune plante aquatique patrimoniale.

- au lavoir de Montlignon puis l’usine de traitement des déchets Val Horizon. Les abords de l’usine montrent de nombreux tas d’ordures dont la lixivation laisse craindre une pollution de la nappe. Comment peut-on tolérer le maintien de immondices dans cette zone ?

- derrière les centres hippiques de la rue des Parquets à saint Prix où nous avons pu constater que les eaux de nettoyage des écuries se jetaient dans un bief au dessus du ru du Corbon se répandant ensuite dans son lit. La police de l’eau (Onema) est au courant mais laisse entendre qu’on ne peux rien faire. Vraiment ?

- aux étangs Marie que le couvert végétal condamne à une faune et une flore quasi nulle. Peut on demander à l’ONF de mieux gérer l’endroit ?

- au passage du ru du Corbon devant l’entrée de la maison forestière où nous avons remarqué l’absence de débit du ru ? L ’étang Godard est t’il trop ensablé ? L’eau descend t’elle dans les carrières ? En tout cas, le Corbon a bien disparu !

En conclusion, nous avons fait le constat d’un mauvais état général des rus que nous avons remontés avec, de façon extrêmement inquiétante, une absence totale de vie animale aquatique ! Visiblement, ces petits cours d’eau autrefois riches en biodiversité n’intéressent guère les pouvoirs publics...

Prochaine sortie : le marais de Stors.

Merci à Serge pour le montage video !

Rédigé le