Ressources et médias

Rester informé


ADP annonce poursuivre son projet de terminal T4

Aéroport de Paris, le maître d’ouvrage du projet de nouveau terminal T4 de Roissy CDG, a publié son rapport suite à la concertation menée de février à mai dernier. N’ayant aucune considération pour les populations survolées, refusant de voir les premiers signes de la catastrophe climatique qui s’annonce, il confirme son souhait de poursuivre le projet au nom de l’intérêt économique (supposé) et de son propre développement. L’histoire jugera...

Les Amis de la Terre Val d’Oise dénoncent, par ailleurs, une présentation ouvertement tronquée des avis exprimés.

Une synthèse mensongère des avis exprimés

ADP a choisi une présentation mensongère des avis exprimés. Ceux-ci sont exprimés par collège : salariés, "jeunes", passagers, riverains, organismes professionnels... recueillis lors de stands ou d’ateliers spécifiques et relatés et répertoriés de façon totalement subjective. Cette présentation minimise largement l’ampleur de l’opposition qui s’est exprimée puisque celle-ci est cantonnée principalement au collège "riverains" alors même que ces derniers se sont bien plus exprimés que les autres. De plus, l’expression de ces derniers est tronquée puisque n’ont été pris en compte que les avis exprimés lors de 4 ateliers participatifs de 15 à 65 personnes et non des réunions publics rassemblant près de 1500 personnes . Les réunions d’Eaubonne (440 participants déchainés contre le projet) ou Conflans St Honorine sont juste mentionnées en annexe !

Qui plus est, les 2000 avis exprimés par internet ou par courriels, majoritairement négatifs, ne sont pas pris en compte.

Enfin, de façon très criticable, sont intégrés des résultats de 3 sondages téléphoniques dont 2 effectués avant la période de concertation sans qu’on ne connaisse le niveau d’information des sondés sur le projet ni leur lieu de résidence.

Les "engagements" d’ADP

S’en suit un volet sur les engagements d’ADP par rapport aux thèmes débattus. Un seul engagement en faveur de la réduction du bruit retient l’attention, sans qu’on sache vraiment comment il va être rempli : Actualiser chaque année la prévision d’IGMP jusqu’en 2037 afin de vérifier qu’elle est compatible avec une stabilisation au niveau de 2017, et non 2014 comme il était indiqué dans le dossier de concertation.

Ces engagements censés traduire les aspirations exprimées pendant la concertation sont en général vagues et peu contraignants, se limitant souvent à la mise à disposition d’information. Le pompon revient à l’engagement N°11 en faveur du climat : Participer au repeuplement de la forêt de Montmorency à compter de 2020. La Terre est sauvée !

Rédigé le