Ressources et médias

Rester informé


Acheter et vendre d’occasion, récupérer, troquer : des gestes simples, économiques et écologiques

Montreuil, le 13 novembre 2014 – La consommation responsable est-elle réservée à une élite ? Certainement pas ! S’équiper avec des biens de seconde main présente un intérêt écologique car cela permet de retarder l’apparition de déchets et des déchets nous en produisons beaucoup : 594 kg par an et par habitant. Mieux, cela peut même avoir un intérêt économique.

Pour tordre le cou aux idées reçues sur les biens de seconde main, les Amis de la Terre ont lancé une expérimentation « grandeur nature » : suivre pendant 5 mois des foyers volontaires dans leur recherche de solutions pour réparer leur biens, en trouver de seconde main ou encore participer aux initiatives citoyennes de partage des biens ou de savoirs.

Onze familles issues de milieu rural ou urbain, en couple avec ou sans enfant ou encore en solo, ont relevé le défi. 10 éco-gestes ont été proposés pour allonger leur durée de vie de nos biens, et des milliers de biens produits chaque année. Retour sur les résultats du geste 6 : « troquer, acheter un bien de seconde main ».

« Dans le cadre de cette opération, 36 biens de seconde main ont été acquis ou récupérés auprès de proches. Au final, plus de 440 kg de biens ont ainsi repris vie et autant de déchets ont été évités ! De plus, derrière chaque bien que nous consommons se cache des ressources. Pour un simple tee-shirt, 2 700 litres d’eau sont nécessaire pour la culture du coton, puis des produits chimiques souvent toxiques sont utilisés pour la teinture et des plants de coton à vos placards, votre tee-shirt aura parcouru plusieurs milliers de kilomètres. » explique Camille Lecomte, chargée de campagne Modes de production et de consommation responsables aux Amis de la Terre.

Avec le développement de sites de ventes en ligne entre particulier comme Ebay ou le Bon coin, l’achat et la vente d’occasion connaissent un renouveau et cette alternative à l’achat neuf est connu et reconnu par les consommateurs comme étant économique. Un sèche-linge à 100 € ou un écran d’ordinateur à 50 € ont ainsi été achetés par deux des familles de l’opération.

Des meubles, des vêtements ou encore des jeux pour enfants ont eux été dénichés lors d’une des 50 000 brocantes organisées chaque année en France ou dans les structures de l’économie sociale et solidaire. Emmaüs ou les recycleries collectent, éventuellement réparent ou customisent vos objets et les revendent à un prix très raisonnable, avec pour objectif la lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Apporter ses biens qui ne servent plus et aller en chiner d’autres permet de concilier économie, écologie et solidarité.

Les Amis de la Terre présenteront les résultats de l’opération foyers témoins lancée pour montrer l’intérêt écologique et économique de favoriser l’allongement de la durée de vie des produits à la Recyclerie (Porte de Clignancourt) le mercredi 26 novembre à partir de 17h. En attendant, retrouvez en ligne les conseils pratiques et témoignages des participants.

Contact presse : Caroline Prak - 06 86 41 53 43
caroline.prak@amisdelaterre.org

Rédigé le