Ressources et médias

Rester informé


Aidez-nous à faire tomber les masques du CRAD40 !

Votre générosité et votre confiance permettent aux Amis de la Terre de mener des campagnes efficaces pour la protection de l’Homme et de l’environnement. Nous sommes aujourd’hui la principale association à militer pour une transition écologique vers des sociétés soutenables.

Mais comment opérer un virage de nos modes de vie quand les entreprises les plus polluantes font pression sur les Etats pour maintenir le statu quo ? Que faire de ces multinationales « propres » ici mais qui, dans les pays du Sud, réalisent des profits en dégradant l’environnement ? En matière de pollutions, il ne doit pas y avoir de double discours ni de demi-mesure. C’est pourquoi nous lançons la campagne « Faisons tomber les masques du CRAD 40 ! » pour que les grandes entreprises françaises rendent des comptes sur les activités de leurs filiales.

CAC 40 ou CRAD 40 ?

En France, GDF Suez, EDF, Renault, BNP Paribas… et Total figurent au CAC 40. Total s’appuie par ailleurs sur un réseau de 870 filiales dont la majorité se trouve à l’étranger. Cet ensemble de sociétés forme une grande famille dont le groupe Total est la maison mère. Une certaine opacité entoure les activités des filiales mais une chose est sûre : les dégâts environnementaux et sociaux qu’elles « commettent » ne concernent pas la maison mère. Trop occupée à rapatrier les profits, celle-ci ignore les conflits fonciers, pollutions des sols et de l’air, dégradation des conditions de vie des populations…
C’est le cas au Nigéria depuis 1962, date à laquelle le groupe Total s’y est implanté. Malgré ses gisements de pétrole, le Nigéria est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique. Victime de la « malédiction des ressources », son or noir est exploité notamment par Shell et Total, entreprises à l’origine de très nombreuses catastrophes : torchage du gaz, explosion de centrales à gaz, fuites d’hydrocarbures… entre autres, qui y pratique le torchage du gaz, a vu l’une de ses centrales à gaz exploser, et est à l’origine de fuites d’hydrocarbures. Dernièrement, outre les dégradations irréversibles de l’environnement et leurs conséquences sur la santé des populations, Total est en conflit avec le peuple Egi, un clan d’environ 350 000 personnes, l’un des gisements qu’il exploite se trouvant sur leurs terres. La solution préconisée par le groupe pétrolier lorsqu’il a fallu moderniser l’une de ses centrales ? Expulser une partie du clan avant de clôturer la zone avec deux murs de béton. Les paysans se retrouvent sans terres à cultiver et sans aucune compensation…

Mettre fin au scandale des multinationales !

La situation dans le delta du Niger n’est pas un cas isolé. Partout dans le monde, les actes criminels des multinationales restent impunis. Qui est vraiment responsable ? Qui doit payer ? Un vide juridique exclut la maison mère de toute menace et c’est la loi du pays hôte qui fait foi : pratique quand on s’installe dans des démocraties corrompues et laxistes. Ainsi, lorsque Total intervient au Nigéria par le biais de sa filiale, c’est le droit du pays hôte qui s’y applique et non le droit français.

Pour les Amis de la Terre, il est temps de mettre un terme à cette « niche » juridique. En soutenant notre campagne, vous nous donnez les moyens de faire pression sur nos députés pour qu’ils adoptent une loi sur la responsabilité des multinationales.

Pour prendre part à la campagne cliquez ici
Faites un don en ligne, ici

Merci d’avance pour votre soutien. Plus nous serons nombreux, plus nous ferons entendre notre voix !

Martine Laplante
Présidente des Amis de la Terre France

PS : Les Amis de la Terre ont lancé la campagne CRAD40 sur Internet. Signez la pétition sur www.crad40.com !

Rédigé le