Anniversaire des Panama Papers et BNP : 468 affiches pour 468 sociétés offshore

Paris, le 3 avril 2017 - A l’occasion du premier anniversaire de la révélation du scandale des Panama Papers, trente agences de BNP Paribas ont été recouvertes partout en France par 468 affichettes en référence à la création par la banque de 468 sociétés offshore pour la seule liste du cabinet Mossack Fonseca. Les Amis de la Terre, avec les Faucheurs de chaises, appellent à participer à la mobilisation contre le rôle de BNP Paribas dans l’évasion fiscale et le financement des énergies fossiles le 11 avril à Paris et à Bar-le-Duc à l’occasion du procès de Florent Compain.

A Nancy, Limoges, Paris, Angers, et plusieurs autres villes en France, les vitrines des agences de BNP Paribas ont été intégralement recouvertes par des affichettes "J’accuse" dénonçant le rôle de la banque dans l’évasion fiscale et le financement des énergies fossiles, comme les projets Dakota Access Pipeline et Texas LNG. Au total, ce sont près de 30 agences qui ont été recouvertes partout en France par des militants de différentes organisations.

468 affichettes précisément composaient ces patchworks, en référence aux 468 sociétés offshore créées par BNP Paribas pour elle-même et pour le compte de ses clients [1]. Ce chiffre avait été révélé en 2016 dans le cadre du scandale des Panama Papers issu de la fuite de documents confidentiels du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca qui mettait en lumière la création d’un grand nombre de sociétés offshore et le nom de leurs actionnaires.

Cette action s’ancre dans le cadre de la semaine internationale de mobilisation contre l’évasion fiscale #EndTaxHavens / #StopParadisFiscaux [2]. Elle annonce la journée de mobilisation du 11 avril, jour où le président des Amis de la Terre Florent Compain sera jugé à Bar-le-Duc, suite à une action des Faucheurs de Chaises. A Paris à 12h30, un rassemblement est annoncé au 16, boulevard des Italiens, devant le siège de la BNP Paribas. A Bar-le-Duc, la mobilisation locale commencera à 8h, une heure avant le début du procès. 150 organisations de la société civile internationale et française et des communautés impactées ont apporté leur soutien à Florent Compain et dénoncé le rôle de BNP Paribas dans l’évasion fiscale, le financement des énergies fossiles et le soutien à des entreprises responsables de violations des droits de l’homme [3] . Le 11 avril, à Paris comme à Bar-Le-Duc, nous mettrons la BNP Paribas sur le banc des accusés !

Rédigé le