Ressources et médias

Rester informé


BNP Paribas : la banque la plus « radioactive » du monde

Les Amis de la Terre publient la traduction française d’une étude du réseau BankTrack sur l’implication des banques internationales dans l’industrie nucléaire (1). Parue à l’occasion du lancement du site www.nuclearbanks.org, ses résultats montrent que les banques françaises sont à nouveau les plus impliquées dans ce secteur mortifère, à commencer par BNP Paribas, n°1 mondial du nucléaire. Les banques françaises doivent cesser tout soutien à l’énergie nucléaire et plutôt participer à la lutte contre les changements climatiques en finançant en priorité l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Les Amis de la Terre ont traduit l’étude réalisée récemment par le réseau BankTrack à l’occasion de la sortie du site Internet www.nuclearbanks.org (uniquement en anglais pour le moment). Ce site Internet montre l’implication de 45 banques internationales dans le financement de projets nucléaires ou d’entreprises actives dans le secteur nucléaire. 867 transactions financières ont été répertoriées, impliquant 124 banques internationales dans le financement de 70 entreprises, pour un montant total de 175 milliards d’euros entre 2000 et 2009.

L’énergie nucléaire menace gravement les populations et l’environnement : l’explosion catastrophique du réacteur 4 de Tchernobyl, en Ukraine en est un triste exemple. Cette énergie entraîne aussi des contaminations radioactives diffuses de l’environnement tout au long de la chaîne industrielle nucléaire à travers le monde.

À télécharger...

Rédigé le