Ressources et médias

Rester informé


Biocarburant à base d’huile de palme : la bataille de l’aérien est ouverte

Montreuil, le 22 août 2018. Réaction des Amis de la Terre France aux déclarations du Ministre indonésien du Commerce conditionnant l’achat d’Airbus à l’utilisation d’huile de palme dans les carburants [1].

Pour Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre France : “Le débat sur l’utilisation d’huile de palme dans les carburants routiers n’est que la partie émergée de l’iceberg. La bataille porte également sur le transport aérien et les volumes en jeu sont colossaux. La France doit arrêter de prêter le flanc au chantage économique et définitivement fermer les vannes à huile de palme”.

L’Organisation Internationale de l’Aviation Civile (OACI), un organisme qui regroupe l’ensembles des compagnies aériennes et de nombreux gouvernements, est en train d’élaborer un plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ce plan prévoit de recourir massivement aux agrocarburants [2] : en 2030, c’est ainsi plus de 11 millions de tonnes d’huile de palme qui pourraient être utilisées pour faire voler les avions [3].

Les Amis de la Terre ont interpellé le Ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, pour lui demander de rejeter le plan de l’OACI et bloquer l’utilisation d’agrocarburants cultivées sur des terres arables ou à la place de forêts dans le transport aérien.

Le gouvernement doit publier en septembre sa stratégie sur le transport aérien et les derniers arbitrages sur la stratégie nationale de la lutte contre la déforestation importée sont en cours.

Rédigé le