Ressources et médias

Rester informé


CHARBON : BNP Paribas rate le tir, le match commence !

Montreuil, 26 mai 2016 - Interrogée sur ses soutiens au charbon lors de son Assemblée Générale, BNP Paribas s’est contentée de rappeler ses engagements adoptés pour la COP21, sans aller plus loin. Pour les Amis de la Terre France, les politiques adoptées comportent de nombreuses failles qui permettent toujours à la banque de financer les entreprises de ce secteur, ce qui reste totalement incompatible avec la priorité affichée de BNP Paribas d’ « agir contre le changement climatique ». [1] Devant ce déni de l’urgence climatique, les Amis de la Terre France annoncent une nouvelle vague de mobilisation contre les grands pollueurs du climat. Appel au match. 

Les Amis de la Terre France ont aujourd’hui demandé à BNP Paribas lors de son Assemblée Générale de s’engager à ne plus financer le développement du secteur du charbon. Mais le sponsor de Roland-Garros, 4ème plus gros financeur du charbon au monde, s’est contenté de rappeler ses engagements pris lors de la COP21 l’an dernier. Un déni de réalité inadmissible pour les Amis de la Terre France qui dénoncent le double discours d’une banque qui continue de financer le charbon après s’être pourtant engagée à tout faire pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et à aligner ses financements avec un scénario 2°C [2].

« Le charbon est incompatible avec l’urgence climatique. Combien de rapports le démontrant faudra-t-il pour que BNP Paribas ne finance plus de nouvelles centrales à charbon ni les entreprises qui n’ont pas de stratégie visant à aligner leurs activités avec un scénario 1,5°C ? La COP21 est derrière nous mais nous n’accepterons pas que les objectifs de l’Accord de Paris soient oubliés. Un match se joue aujourd’hui, celui du climat contre les profits et nous sommes déterminés à nous mobiliser tant que BNP Paribas n’aura pas révisé ses politiques de manière à répondre à l’urgence climatique » déclare Lucie Pinson chargée de campagne Finance privée / Coface aux Amis de la Terre France.

Dans une note, les Amis de la Terre France ont en effet dévoilé les 6 failles des politiques charbon de BNP Paribas [1]. Malgré leur révision suite aux engagements climat de la banque en 2015, elles ne couvrent qu’une faible partie du secteur du charbon :

  1. BNP Paribas peut toujours financer de nouveaux projets de centrales à charbon dans 93% du marché mondial.
  2. BNP Paribas réduit le charbon aux sociétés minières et producteurs d’électricité et ignore tous les autres du secteur – transporteurs, traders, équipementiers, etc. 
  3. BNP Paribas considère qu’EDF, ENGIE et toute entreprise qui produit moins de 30% de son électricité à base de charbon n’a pas à en sortir. 
  4. BNP Paribas demande à certains de ses clients de se diversifier sans préciser qu’il s’agit de sortir du charbon de manière à s’aligner avec un scénario 1,5°C. 
  5. Pas une seule mention n’est faite sur la sortie du charbon elle-même ; BNP Paribas aide donc à la revente d’actifs charbon au lieu d’exiger leur fermeture. 
  6. Aucune demande n’est faite aux plus gros producteurs de charbon au monde, comme Glencore, Anglo American ou BHP Billiton.

Dans la lignée des actions de désobéissance civile de masse organisées pour ne pas laisser décideurs et entreprises agir en toute impunité, les Amis de la Terre France annoncent une nouvelle séquence de mobilisation, à l’occasion de la tenue de Roland-Garros, sponsorisé par BNP Paribas. Le 4 juin, les militant-e-s joueront le match de tennis « Climat versus profits » opposant les pollueurs à la société civile. [3].

Contact presse :  
Lucie Pinson, chargée de campagne Finance privée / Coface, Amis de la Terre, 0679543715 lucie.pinson@amisdelaterre.org

[1] Voir la note des Amis de la Terre « Climat : les 6 failles de la politique charbon de BNP Paribas » : http://www.amisdelaterre.org/AG-BNP-Paribas-le-climat-n-est-pas-un-jeu.html [2] Communiqué de BNP Paribas. http://www.bnpparibas.com/actualites/presse/bnp-paribas-va-consacrer-15mds-au-financement-energies-renouvelables-renforcer-son  ; Appel de Paris : http://www.cop21.gouv.fr/lappel-de-paris-paris-pledge-for-action/ [3] http://www.amisdelaterre.org/Je-signe-et-je-rejoins-le-match-climat-vs-profits.html

Rédigé le