Ressources et médias

Rester informé


BNP-Paribas, la Banque d’un monde qui triche

Les associations Amis de la Terre Côte d’Or et Attac Côte-d’Or ont manifesté ce samedi 19 avril devant l’agence BNP près de l’Hotel de ville à Dijon pour exiger la fermeture de toutes les filiales de BNP Paribas aux îles Caïmans.

De 10h30 à 12h30, 15 militants ont accrochés des pancartes devant l’agence et distribué plus de 500 tracts à ses clients et aux passants, dijonnais et touristes, pour les sensibiliser sur les agissements de la banque BNP-Paribas. Auparavant, un courrier avait été posté aux 18 agences BNP-Paribas de Côte-d’Or pour s’émouvoir des pratiques de leur banque.

Parfois surpris, les passants se sont montrés très réceptifs et souvent révoltés par les pratiques de la BNP et celles d’autres banques. Dans une ambiance amicale, les discussions furent nombreuses pour répondre aux croyances : « On ne peut agir sur notre banque. » « On ne sait pas où va l’argent. » « Les banques sont toutes pourries, la BNP pas plus qu’une autre ! ».

La manifestation a été l’occasion de remarquer que les passants n’ont aucune confiance dans leur banque ! Les plus curieux des passants ont été intéressés par les études des Amis de la Terre http://financeresponsable.org/

BNP-Paribas, la banque française la mieux implantée dans les paradis fiscaux Première banque de l’Hexagone, la BNP Paribas est le symbole du capitalisme à la française.
 Avec 214 filiales, BNP Paribas vient largement en tête du palmarès des banques françaises en ce qui concerne la présence dans les paradis fiscaux : 40 filiales au Luxembourg, 21 en Irlande, 7 en Suisse, 12 dans les îles Caïmans qui sont réputées pour être un véritable trou noir de l’économie mondiale et où l’impôt sur les sociétés est de 0 %.

BNP-Paribas organise l’évasion fiscale pour ses clients fortunés Il suffit de lire les guides de BNP-Paribas destinés à ses clients. Un de ces guides, publié en 2010, leur propose d’investir dans des fondations à Jersey, “solutions discrètes pour tous les besoins spécifiques de gestion de fortune”. Le site de BNP Paribas comporte une page sur ses filiales dans les îles Caïmans, où la banque vante son expérience de terrain unique.

BNP-Paribas est impliquée jusqu’au cou dans la spéculation financière BNP Paribas se définit elle-même comme un des acteurs majeurs du marché des produits dérivés, dont on sait que la plupart des opérations sont de nature spéculative. En 2012, le montant total (dit “notionnel”) de son portefeuille de produits dérivés s’élevait à 48 000 milliards d’euros, soit 24 fois le PIB de la France.

Sauvée deux fois par les pouvoirs publics en cinq ans, BNP-Paribas affiche toujours des profits insolents Depuis les débuts de la crise, BNP Paribas affiche des profits entre 6 et 9 milliards d’euros par an, avec un creux de “seulement” 3 milliards en 2008 ! Entre un quart et un tiers de ces profits est versé aux actionnaires.

Le parrain des banques françaises
Michel Pébereau et Jacques de Larosière Chamfeu, qui ont été les grands parrains du secteur bancaire français, sont issus des rangs de BNP Paribas. 
Ils sont par ailleurs inspecteurs généraux des finances, ce qui leur assure un lien étroit avec Bercy, où ils ont occupé de hautes fonctions dans le passé.
Jean-Laurent Bonnafé, directeur général de BNP Paribas, dont le salaire est le plus élevé parmi ceux des patrons des banques françaises (2,9 millions d’euros en 2012), préside depuis septembre 2013 la Fédération bancaire française, principal lobby bancaire en France.

Pour en savoir plus http://www.lesrequins.org

Rédigé le