Ressources et médias

Rester informé


Carrière de Cormeilles en Parisis : demande d’extension de l’exploitant

La carrière de Cormeilles extrait du gypse depuis de très nombreuses années pour la fabrication du plâtre principalement. Son exploitant demande son extension au grand dam des riverains cormeillais et argenteuillais qui supportent la noria de camions et la pollution correspondante au sud sur la RD48. Cette exploitation complémentaire se ferait en galeries souterraines. Une enquête publique s’est tenue à cet effet du 2 mai au 2 juin dernier.

Les Amis de la Terre Val d’Oise regrettent que l’exploitation ne puisse pas se prolonger à ciel ouvert.En souterrain, bien que les techniques de remblayage aient évolué, les risques d’infiltration d’eau et d’effondrement subsistent pendant des siècles, à plus forte raison si de la boue est injectée dans le vide restant sous la voûte. Par ailleurs, une partie minoritaire du gisement sera extraite. Le reste devenant inexploitable. Est-ce souhaitable économiquement ?

Les Amis de la Terre Val d’Oise demandent aussi l’installation de portiques de détection de la radioactivité, aux entrées nord comme au sud, surtout maintenant que Placoplâtre peut être tenté d’apporter des produits faiblement radioactifs du site de Vaujours. Ce dispositif fonctionne déjà à l’entrée de la carrière sous le massif de Montmorency et détecte des anomalies chaque année.

Enfin, une nouvelle entrée des camions par le nord est prévue pour 40% du trafic, mais on constate que tous les camions sortiront par le sud. Les riverains cormeillais et argenteuillais continueront à subir les nuisances du trafic jusqu’à la fin de l’exploitation en souterrain. L’enquête publique sur cette carrière ne peut pas être dissociée de projets d’ouverture d’accès sur l’A15 ou ailleurs !

Rédigé le