Ressources et médias

Rester informé


Climat : 10, 100, 1 000 Alternatiba

L’ambiance est joyeuse ce dimanche 5 octobre 2013 à Bayonne. Foule, musiciens dans les rues, buvettes, on pourrait penser se retrouver au milieu d’une des nombreuses fêtes qui ponctuent le calendrier du Pays Basque. Mais Alternatiba, ce n’est pas qu’un événement festif, c’est d’abord une journée de mobilisation citoyenne, un Village des alternatives individuelles, collectives et systémiques au changement climatique et à la crise énergétique.

Avec ses 12 000 visiteurs, cette journée a d’ailleurs été le rassemblement en faveur du climat le plus important depuis Copenhague en 2009. Bizi (1) ! mouvement à l’origine de l’organisation d’Alternatiba est parti d’un triple constat :
- • Les grandes conférences internationales sont devenues des coquilles vides, elles promeuvent de fausses solutions et les dirigeants ne prennent aucune mesure concrète face à l’urgence climatique.
- • Les citoyens sont mal informés (si ce n’est désinformés), et la crise financière a occulté les enjeux liés au dérèglement climatique.
- • Les personnes sensibilisées se sentent impuissantes pour agir efficacement et se démobilisent, alors que les alternatives existent déjà.

Il est donc nécessaire de mettre en place une vraie stratégie de remobilisation de la société civile, permettant de faire pression sur les dirigeants.
Programmé quelques jours après la date de sortie du rapport du GIEC, Alternatiba a donc été conçu comme une grande fête, une université populaire (4 500 personnes ont pu participer à l’une des nombreuses conférences proposées) et un festival des Alternatives avec des centaines de stands tenus par des associations, des collectivités, des particuliers ou des professionnels. Le centre historique de Bayonne, fermé aux voitures, a été divisé en 15 quartiers thématiques tels que transports, alimentation, économie soutenable ou éducation à l’environnement… Une place particulière a été laissée aux alternatives municipales dans la perspective des prochaines élections : rencontre avec des élus locaux porteurs de projets innovants et distribution de la boîte à outils municipale. (2)

Lancer une dynamique

Mais Alternatiba à Bayonne est loin d’être un aboutissement, c’est le début d’une dynamique en vue de la COP 21, le sommet international sur le climat qui aura lieu en 2015 à Paris. Sur tout le territoire, il existe des initiatives à mettre en valeur, des personnes qui souhaitent en savoir plus et s’engager. Pendant l’hommage à Stéphane Hessel qui a clôturé la journée d’Alternatiba, un appel à créer 10, 100, 1 000 Alternatiba partout en France et en Europe a été lancé et diffusé en 17 langues européennes (www.bizimugi.eu/fr/creons-10-100-1- 000-alternatiba-en-europe). Quelques militants peuvent suffire à lancer un projet et les bonnes volontés suivront. Les citoyens ont soif d’actions positives qui permettent d’envisager l’avenir avec optimisme et de reprendre son destin en main. Le succès d’Alternatiba à Bayonne vient de la diversité de ses acteurs et l’événement a été à l’image du monde qu’il promeut : simple, joyeux, porteur d’espoir ; un lieu de rencontre et de créativité.
Et chez vous, Alternatiba, c’est pour quand ?

> ELISE BANCON
Membre de la coordination de Bizi !


1/ Bizi !, qui signifie vivre en basque, est une association écologiste du Pays Basque créée à la suite de la conférence de Copenhague en 2009. Bizi ! est un groupe associé aux Amis de la Terre. http://www.bizimugi.eu/fr
2/ Cette boîte à outil programmatique propose des pistes concrètes pour intégrer des éléments de transition énergétique et écologique dans les programmes des candidats aux élections municipales. A télécharger ici : http://www.bizimugi.eu/fr/bopa/

Rédigé le