Ressources et médias

Rester informé


Climat : de Notre Dame des Landes à Montreal, résister au lobby du transport aérien

Montreuil, le 27 septembre – Aujourd’hui, s’ouvre à Montreal, l’Assemblée Générale de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) qui doit se pencher sur sa contribution aux efforts pour lutter contre les changements climatiques. Mais il ne sera pas question de remettre en cause la croissance du trafic aérien. Compensation carbone, biocarburant et construction de nouveaux aéroports comme à Notre Dame des Landes : décryptage d’une feuille de route irresponsable.

C’est un détail qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le climat : lors de la COP21, les compagnies aériennes ont réussi à négocier une règle d’exception et à discuter de leur contribution dans le cadre beaucoup plus conciliant de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). La proposition qui est sur la table de cette 37ème Assemblée Générale est simple : augmenter de 300 à 700 % le trafic aérien d’ici 2050 et « neutraliser » les impacts de cette croissance par un système de compensation carbone et un recours massif aux « biocarburants ».

Un plan inacceptable comme l’explique Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre France « La croissance du trafic aérien pourrait devenir un puissant facteur d’accaparement des terres dans les prochaines années, à travers des projets de compensation carbone forestier comme celui d’Air France à Madagascar ou la plantation de millions d’hectares de palmier à huile pour fournir du biocarburant aux avions » qui ajoute « Prendre l’avion est un choix, se nourrir est un droit ».

De plus, comme l’explique Hannah Mowat, chargée de campagne pour l’ONG FERN et coordinatrice du rapport « Cheating the climate » : « La compensation carbone est un mécanisme injuste mais également inefficace car cela ne permet pas de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ce plan hypothéquerait grandement nos chances de stabiliser le climat dans les années à venir ».

En France, remettre en cause la croissance du secteur aérien est tout aussi tabou : « Le principal argument en faveur de la construction de ce nouvel aéroport, c’est la croissance du trafic aérien. Préserver les bocages de Notre Dame de Landes et lutter contre la transformation des pays du Sud en « poubelle à carbone », c’est le même combat pour la justice climatique » conclut Florent Compain, Président des Amis de la Terre France.

Les Amis de la Terre France appellent donc à rejoindre le grand rassemblement du samedi 8 octobre contre l’aéroport de Notre Dame des Landes pour porter, de façon non-violente et déterminée, un message pour la justice climatique.

En savoir +

Déclaration signée par de près de 100 ONG, dont les Amis de la Terre France et ATTAC, pour demander à l’OACI de renoncer à son plan de "croissance neutre" et mettre en place des mesures efficaces pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

PDF - 515.2 ko
Déclaration internationale contre le plan de l’OACI

À télécharger...

Rédigé le