Climat : les agences de la Société Générale occupées

Paris, Bayonne – Lundi 1er décembre . Ce lundi 1er décembre à 10h00, des jeûneurs militants des Amis de la Terre, Attac et Bizi ! ont entamé une occupation des agences de la Société Générale à Paris et Bayonne dans le but d’exiger le retrait immédiat de cette banque du projet climaticide Alpha Coal en Australie (1). Alors que la conférence internationale sur le climat - COP20 - s’ouvre aujourd’hui à Lima, les jeûneurs condamnent la responsabilité de la banque dans les changements climatiques et son soutien à l’ouverture d’une bombe climatique.

Alors que les chefs d’Etat et de gouvernement entament aujourd’hui la vingtième conférence internationale sur le climat à Lima, au Pérou, des militants des Amis de la Terre, Attac et Bizi ! viennent d’entamer une occupation de plusieurs agences de la Société Générale à travers la France afin de dénoncer la responsabilité de la banque dans les changements climatiques et d’exiger son retrait immédiat de l’énorme projet de charbon Alpha Coal situé dans le bassin de Galilée en Australie.

En occupant un des responsables des changements climatiques, les militants veulent rappeler que les changements climatiques ne tombent pas du ciel mais découlent notamment de grands projets d’infrastructures énergétiques tels que le projet Alpha Coal. Outre les émissions de dioxyde de carbone induites par l’extraction de 30 millions de tonnes de charbon par an, Alpha Coal émettrait 1,8 milliard de tonnes de CO2 sur la durée de vie de la mine. Le projet aiderait aussi l’ouverture d’un bassin qui émettrait 705 millions de tonnes de CO2 par an, soit presqu’autant que l’Allemagne, 6ème émetteur mondial.

« Nous nous associons au Jeûne pour le climat (2) en solidarité avec les communautés qui souffrent déjà des dérèglements climatiques et pour rappeler que les services financiers des grandes banques telles que la Société Générale ne sont pas sans conséquence sur le climat et donc sur les populations. Demain, nous serons tou-te-s menacé-e-s par les changements climatiques » déclare Lucie Pinson, chargée de campagne Banques privées / Coface aux Amis de la Terre.

En soutenant Alpha Coal, la Société Générale va en effet aider à faire éclater une véritable bombe climatique, dont l’impact touchera l’ensemble de l’humanité. Le projet contribuerait aussi à transformer la Grande Barrière de corail en une autoroute maritime du charbon, menaçant ainsi la biodiversité d’un des plus riches écosystèmes de la planète.

Les jeûneurs et les trois associations appellent tous les citoyen-ne-s refusant d’être entraîné-e-s dans une fuite en avant vers le chaos climatique à réagir sans plus attendre et se joindre aux picketings d’une heure (groupe de citoyens tournant avec des panneaux explicatifs, en silence ou équipés de sifflets) qui se tiendront devant les agences de la Société Générale samedi 6 décembre 2014 dans plusieurs villes de France.

Contact presse :
Caroline Prak - les Amis de la Terre - 06 86 41 53 43 – caroline.prak@amisdelaterre.org
Max Rademacher – Bizi ! - 05 59 25 65 52 - rademacher.max@googlemail.com
Wilfried Maurin - Attac France – wilfried@attac.org

(1) www.jeunepourleclimat.org
(2) www.amisdelaterre.org/Alpha-Coal-menace-environnementale.html
(3) www.stop-alphacoal.org/

Pour plus d’informations sur l’organisation ou le déroulement de ces actions picketting, écrire à : jagis@stop-alphacoal.org ou aller sur www.stop-alphacoal.org

Rédigé le