Ressources et médias

Rester informé


Communiqué... Traversées Alpines : Les associations parlent d’une même voix

Soucieuses depuis longtemps des problèmes de pollution de l’air dans les vallées alpines, les associations multiplient les actions communes... Vendredi 20 février , un large collectif d’associations locales, régionales et nationales, a envoyé à Madame la Ministre de l’Ecologie Ségolène Royal (et aux Préfets de la Savoie, Haute Savoie et de la Région) un courrier pour demander des solutions immédiates pour le report du trafic poids lourds vers le rail.

1- Plus précisément, elles exigent, dans les plus brefs délais :

– Le développement de l’Autoroute Ferroviaire Alpine (AFA) avec une plateforme de ferroutage à partir d’Ambérieu en Bugey d’où le report modal est possible à court terme : la ligne a été modernisée récemment et mise aux normes GB1. (Le site de Grenay ne permet pas de report modal réel avant l’ouverture des accès français du Lyon Turin, c’est à dire dans plus de 20 ans : la voie est unique et fort encombrée, elle n’est pas aux normes GB1 ne pouvant donc pas accepter des remorques,...) – Des aménagements, au fur et à mesure de la montée en puissance du trafic ferroviaire, afin que les risques et les nuisances pouvant impacter le lac du Bourget et les traversées de Aix-les-Bains et Chambéry, soient réduits au maximum. – Une réglementation et une politique tarifaire permettant ce transfert modal au plus vite.

Ce courrier rappelle également que certaines associations savoyardes et haut-savoyardes ainsi que des citoyens ont porté plainte pour mise en danger de la vie d’autrui du fait des atteintes lourdes de la pollution sur la santé publique.

2- Les associations se félicitent par ailleurs qu’au travers d’une conférence de presse du 21 février, tenue à Chambéry, des élus des vallées alpines demandent également une meilleure utilisation du service d’Autoroute Ferroviaire Alpine et des politiques publiques adaptées. Elles appellent les élus à faire de ce sujet des traversées alpines un véritable débat public régional, national et transfrontalier. Elles s’engagent à y participer en apportant leurs compétences et valeurs naturalistes, économiques et sociales.

3- En attendant, les associations signataires appellent citoyens et décideurs à participer à une « chaine humaine » le samedi 7 mars, de Saint-Michel-de-Maurienne à Saint-Martin-la-Porte, afin de dénoncer le doublement du tunnel routier du Fréjus et de demander le report rapide d’une partie du transport de marchandises vers la ligne ferroviaire existante entre Lyon et Turin, modernisée mais très largement sous-exploitée. (voir annexe)

CIPRA France – Mountain Wilderness - FRAPNA Union Fédérale/ Isère/Savoie/Haute Savoie- Environn’montblanc – Vivre et Agir en Maurienne- Asso. pour le Respect du Site du Mont Blanc – Vivre en Tarentaise – Changeons d’ère – Challes Terres Citoyennes – Coordination des opposants au Lyon Turin - Les Amis de la Terre

En savoir +

Contacts Presse :
- FNE Jean Paul Lhuiller 06 81 62 20 80
- Les Amis de la Terre Patrick Bastien 06 37 54 47 60
- Vivre et Agir en Maurienne André Duplan 06 08 63 69 82

À télécharger...

Rédigé le