Ressources et médias

Rester informé


Communiqué de presse : "La durée de vie des centrales nucléaires"

Communiqué de presse du Collectif Sortir du nucléaire de Côte-d’Or concernant la durée de vie des centrales nucléaires qui doit être examinée par François Hollande le 15 novembre 2013.

Certains medias ont annoncé la prolongation par EDF de la durée de vie des réacteurs nucléaires français jusqu’à 50 ans ! Cela relève de la pure fiction, tant sur le plan administratif que matériel et économique.

Juridiquement, seule l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) - et non le gouvernement - est habilitée à autoriser EDF à faire fonctionner ses réacteurs. Or l’ASN a seulement commencé à étudier au cas par cas la capacité des réacteurs français à fonctionner au-delà de 30 ans.

Le Collectif Sortir du nucléaire Côte-d’Or n’accorde que peu de crédit à cette instance dont nous contestons la prétendue indépendance, et qui a déjà accordé à certaines centrales – dont celle de Fessenheim pourtant vétuste – l’autorisation d’aller au-delà de 30 ans.

Le choix d’une telle stratégie indique une grande irresponsabilité économique, par rapport au coût réel du kwh, et par rapport au retard pris sur le développement des énergies nouvelles en France. Considérant le coût exorbitant des rénovations et de l’entretien des ces réacteurs, il est probable que le destin qui les attend sera le même que celui de Kewaunee (Wisconsin, Etats unis), mis en service en 1974, stoppé définitivement le 7 mai dernier par son exploitant, avant même d’atteindre l’âge de 40 ans. Or, ce réacteur venait d’obtenir de la NRC (équivalent de l’ASN aux Etas unis) l’autorisation de fonctionner 20 ans de plus.

Le président de l’ASN, Pierre-Franck Chevet, indiquait le 2 Octobre dernier : « il est urgent de prendre des décisions dès maintenant, en considérant que les réacteurs pourraient ne pas aller au-delà de 40 ans ». Il est donc urgent d’accélérer et de favoriser la transition énergétique basée sur les ressources gratuites que sont le soleil, l’eau, le vent, la chaleur du sous-sol, etc.

Par conséquent, le collectif Sortir du nucléaire Côte-d’Or souhaite mettre en évidence que la décision de prolonger la durée de vie des réacteurs nucléaires français, comme le propose EDF en toute irresponsabilité, serait la triple peine pour notre pays :
-  une décision néfaste pour les finances publiques,
-  une décision dangereuse pour tous,
-  une décision retardant l’investissement dans les énergies d’avenir.

Le 15 novembre, le conseil de politique nucléaire se réunira sous la présidence de François Hollande, qui devrait examiner la question du prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires. C’est l’occasion pour le chef de l’Etat de démentir la rumeur du prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires.

Nous contacter : collectifsdn21@gmail.com blog : http://www.sdn21.org/ Plus d’information sur : http://www.agirpourlenvironnement.org/campagne/duree-de-vie-des-centrales-nucleaires/pourquoi/715 www.sortirdunucleaire.org/

Le Collectif Sortir du nucléaire Côte d’Or rassemble : Les Amis de la terre Côte-d’Or, Les Alternatifs 21, ATTAC 21, Alliance Ecologique Indépendante, CAP 21, Combactive, Dijon-ecolo.fr, EELV 21, FASE 21, Greenpeace21, Le MAN 21, Nature et Progrès 21, NPA 21, Parti de Gauche 21, Sud Rail Dijon, et adhérents individuels du Réseau Sortir du Nucléaire.

Rédigé le