On aime !

Rester informé


Communiqué pour les 66e commémorations d’Hiroshima et de Nagasaki

Le 6 août 2011, Tokyo - Junichi Mishiba, Directeur Exécutif, Les Amis de la Terre Japon - Ce 6 et ce 9 août marqueront le 66e anniversaire des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki. Nous exprimons nos sincères condoléances pour les victimes qui sont mortes dans les radiations, la chaleur et les flammes de l’enfer il y a 66 ans, et pour tous ceux qui sont morts de leur irradiation par la suite. Nous exprimons aussi notre sincère solidarité avec les personnes qui souffrent aujourd’hui encore de maladies causées par les radiations.

Cette année, toutefois, il nous faut réfléchir sérieusement à la grave situation des personnes de Fukushima exposées au risque d’empoisonnement par les radiations à cause de l’accident de Fukushima Daiichi. Des matières radioactives continuent à polluer notre océan, notre atmosphère et nos terres, forçant ceux qui vivaient dans les environs de la centrale nucléaire à partir loin de leurs villes natales. Nombre de personnes qui habitent la région polluée de Fukushima et les régions voisines sont exposées chaque jour à des doses de radiation élevées sans que des mesures suffisantes soient prises pour leur protection.

Nous autres Japonais avons promu la production d’électricité nucléaire et le recours au cycle du combustible nucléaire comme « pacifique », bien que connaissant les dangers inhérents aux radiations. Même s’il était évident pour beaucoup d’entre nous que la production d’énergie nucléaire était coûteuse, comportait de gros risques et avait des impacts négatifs potentiels colossaux sur l’environnement, des sommes énormes ont été investies dans la propagande sans cesse réitérée selon laquelle « l’énergie nucléaire est propre et sans danger ». C’était un mensonge. De nombreux problèmes et accidents, ainsi que les interrogations concernant la santé des travailleurs du nucléaire, ont émergé les uns après les autres, mais ont été délibérément minimisées et la politique de promotion de l’énergie nucléaire a continué.

Cependant, cet accident à Fukushima a révélé que l’énergie nucléaire a complétement échappé à notre contrôle. C’était le gouvernement et les industriels qui étaient avides d’énergie nucléaire, et nous, les citoyens, nous avons laissé faire. Nous avons envers les générations futures une grave responsabilité.

En ce jour commémoratif 2011, nous prenons la résolution de faire courageusement face aux menaces de l’énergie nucléaire et des radiations, en tant que pays ayant vécu dans sa chair des explosions atomiques dévastatrices et le pire accident nucléaire de l’histoire. Nous en appelons encore à notre gouvernement pour que les souffrances dues à Fuskushima ne soient en aucune façon sous-estimées, et pour que toutes les mesures soient prises pour protéger les personnes et l’environnement. Nous œuvrons pour une réforme radicale de notre structure sociale et de la façon dont nous utilisons l’énergie. Nous partageons en outre les réalités que nous avons apprises avec la communauté internationale, et œuvrons pour empêcher la dissémination de l’utilisation de l’énergie nucléaire.

Nous autres citoyens devons changer MAINTENANT la politique et la société tout entière. Le futur de nos enfants dépend de nos choix d’aujourd’hui. Faisons entendre nos voix et créons notre futur nous mêmes.

Traduction : Véronique S., Les AT Bouches-du-Rhône

Rédigé le