On aime !

Rester informé


Contre la ratification des accords de coopération nucléaire

Communiqué du 9 décembre 2011 des Amis de la Terre Japon :
Contre la ratification des accords de coopération nucléaire : Cette ratification fait fi de la souffrance des victimes de la catastrophe nucléaire de Fukushima

Le 9 décembre 2011 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
http://www.foejapan.org/en/news/111209.html

Aujourd’hui, la Chambre Haute du Parlement japonais a ratifié des accords de coopération nucléaire avec le Viet Nam, la Jordanie, la Russie, et la Corée du Sud. Cette ratification a ouvert la voie à la dangereuse et irresponsable exportation de centrales nucléaires par le Japon. Nous sommes fortement opposés à cette ratification d’accords sur l’énergie nucléaire si mal avisée, qui fait fi de l’opinion publique japonaise et des souffrances des nombreuses victimes de la catastrophe de Fukushima.



Le gouvernement japonais n’a apporté aucune explication satisfaisante aux problèmes suivants :



1) Lors de la discussion de l’accord de coopération nucléaire avec la Jordanie pendant la dernière session parlementaire, il est clairement apparu que le système d’alimentation en eau de refroidissement proposé ainsi que les plans d’évacuation des plus d’un million d’habitants des alentours du site étaient extrêmement irréalistes. Il a aussi été souligné qu’une centrale nucléaire en Jordanie serait confrontée à un risque élevé d’attaques terroristes. Ces deux problèmes restent entiers.



2) Le site de construction proposé au Viet Nam englobe une partie du Parc National Nui Chua et une zone de reproduction d’une espèce marine en voie de disparition, la tortue verte. En outre, le gouvernement vietnamien avance sur son projet de construction sans informer les personnes qui résident autour du site des risques d’accident.
 A l’échelon national, aucun débat dûment informé quant aux avantages et inconvénients d’importer des centrales nucléaires n’a eu lieu.

Par ailleurs, ni la Jordanie ni le Viet Nam n’ont clairement défini ce qu’ils comptent faire de leurs déchets nucléaires. Il reste également des zones d’ombres quant à l’existence d’un dispositif de dédommagement en cas d’accident nucléaire comparable à celui de Fukushima. Dans la mesure où le gouvernement japonais prévoit d’utiliser des fonds publics pour encourager la construction de centrales nucléaires dans ces deux pays, fournir une explication satisfaisante quant aux moyens de résoudre les problèmes évoqués ci-dessus serait la moindre des choses. 
Nous autres Japonais avons vécu la catastrophe nucléaire de Fukushima. Beaucoup de monde à Fukushima et ailleurs pâtit toujours des pollutions nucléaires. Le coût de la décontamination et des dédommagements restent à déterminer. On s’attend également à ce qu’il faille au moins 30 ans pour mettre en sûreté et démanteler la centrale nucléaire détruite de Fukushima. Nous avons fait l’expérience directe du danger de la dépendance envers l’énergie nucléaire. Le gouvernement japonais devrait cesser d’exporter, sous prétexte de « coopération nucléaire », cette dangereuse dépendance. Pour nous, la véritable coopération nucléaire consiste à dire au monde la réalité sur la catastrophe nucléaire et ses dégâts et à échanger des idées et des technologies pour s’affranchir de formes de sociétés non soutenables surconsommatrices l’énergie.



Nous demandons donc au gouvernement japonais de cesser d’utiliser l’argent des contribuables japonais et les prêts de la Banque du Japon pour la Coopération Internationale en vue d’exporter des centrales nucléaires dans l’intérêt de quelques industriels seulement. De surcroît, il a été rapporté que le Parti Démocratique du Japon (PDJ) actuellement au pouvoir envisage de sanctionner ses membres qui ont voté contre ou se sont abstenus lors du vote de ratification au parlement. Nous contestons les manœuvres du PDJ pour obtenir de force la ratification et nous demandons à ce parti de ne pas sanctionner les parlementaires raisonnables et consciencieux qui ont refusé de voter en faveur de cette ratification. 

contact : 
Friends of the Earth Japan

Kanna Mitsuta

Tel : +81 3 69077217

Traduction : Véronique S., AT Bouches-du-Rhône

Rédigé le