Ressources et médias

Rester informé


DES CARS DE SAVOIE A NOTRE DAME DES LANDES : Pour marquer l’espoir de protéger vraiment la planète, là-bas comme ici.

CP du 19.01.2018

Le Collectif savoyard, regroupant de nombreuses organisations (Alternatives et Autogestion, Amis de la Terre, ATTAC, Confédération Paysanne & Amis de la Confédération Paysanne, EELV, Ensemble !73, Fédération Anarchiste, France Insoumise, Greenpeace, NPA, Parti de Gauche, PCOF, Solidaires 01, Solidaires 73, Sud Rail..…) et des particuliers, félicite les forces de progrès d’avoir obtenu du gouvernement, la décision d’annuler le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes ce 17 janvier 2018. Seule solution raisonnable.

Pour fêter cette victoire de la raison et des défenseurs de la terre qui l’ont emporté sur l’aveuglement, la tricherie, la mauvaise foi des « puissants » et des multinationales comme Vinci, le Collectif savoyard affrète des cars pour le grand rassemblement national à NDDL, le 10 février*.

La victoire de Notre-Dame des Landes est un formidable encouragement pour toutes les luttes contre les Grands Projets Inutiles. Les Rhônalpins portent trois messages forts pour « ENRACINER L’ESPOIR » à NDDL comme ici, en Savoie :

· Ils restent vigilants et mobilisés concernant le devenir des terrains agricoles (notamment de la ZAD) et des acteurs qui s’y sont investis, veillant au caractère social, environnemental et expérimental des projets et activités qui s’y installeront.

· Ils soulignent la bêtise d’un projet qui aurait dû s’arrêter bien avant, alors que des infrastructures existantes ne demandent qu’à être mieux valorisées. Ils alertent sur l’impérieuse nécessité de ne pas commettre la même erreur sur d’autres grands projets mal définis et contestés par de nombreux experts et institutions nationales. « Un projet qui n’est pas partagé n’a pas d’avenir.... »

· L’anachronisme des grands projets inutiles, pensés il y a des décennies et décidés sur de fausses informa-tions sans réel débat, notamment avec les habitants, doit interroger chacun d’entre nous : ils ont été échafaudés sur le mirage d’une croissance infinie, alors que l’Etat et les collectivités doivent plutôt préserver les terres agricoles, protéger la qualité de l’air, réduire les émissions de CO2, orienter l’argent public vers les priorités incontestables .... Ne nous trompons plus sur le sens de l’intérêt général et de l’utilité publique !

En Savoie, le débat autour de la nouvelle ligne de St Exupéry à Turin (dite "Lyon-Turin") doit, toute affaire cessante, prendre en compte ces dernières 2 dimensions. A l’heure où la Ministre des Transports a confirmé que les travaux n’ont pas commencé (seule les reconnaissances et les études sont achevées) et que le financement n’est pas disponible, la pause que le Gouvernement a imposé au projet doit permettre de comparer sérieusement les scénarios et notamment, comme à Nantes, l’utilisation de l’infrastructure existante : n’attendons pas 40 ans, comme à NDDL, pour reconnaitre que d’autres solutions plus simples existent dans l’immédiat. L’urgence est d’améliorer la qualité de l’air et la santé des habitants en mettant les camions sur le train, dés 2018, en utilisant la ligne existante, et c’est possible. Projet rapidement réalisable, moins cher, créateur d’emplois à court terme, plus respectueux de l’environnement, stimulant le tissu des entreprises locales du BTP (et non pas les seules grosses multinationales qui échappent à l’impôt et recrutent des travailleurs détachés sous-payés). En deux mots, soyons juste raisonnables, nous n’en serons que plus ambitieux.

Le 10 février, chaque membre du Collectif savoyard en partance pour NDDL portera dans ses bagages un caillou du Granier pour construire un cairn au milieu du bocage de la ZAD, signe marquant le début d’un sentier, pour se rappeler qu’il est toujours utile d’apprendre de l’expérience des autres.

En savoir +

Contact média : Gérard Blanc 06 43 81 15 45 - Marc Pascal 06 08 83 52 69

*Détails pratiques : Départ de Chambéry le 9 (20h) et retour le 11 février (vers 9h). Inscription pour le voyage (négociation du prix en cours entre 45 et 60 € A/R) avant le 31 Janvier auprès de conf74@orange.fr / 04.50.88.18.47

À télécharger...

Rédigé le