Ressources et médias

Rester informé


Dans les Alpes, la lutte contre la pollution a un train de retard

Les Amis de la Terre Savoie se mobilisent contre la pollution de l’air en portant plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui.

Une partie importante de la pollution de l’air dans nos est due à la circulation automobile et surtout des camions via les tunnels du Mont-Blanc et du Fréjus. Alors que nos voisins suisses ont depuis longtemps mis en place des mesures pour mettre les poids lourds sur les trains, en France, on a toujours un, et mêmes plusieurs, trains de retard…

Le groupe local des Amis de la Terre en Savoie est mobilisé contre la pollution de l’air. Il réfléchit et met en place la réalisation d’une saynète sur ce thème et a, par exemple, dernièrement répondu au projet d’arrêté inter-préfectoral, portant organisation de la coordination routière lors des pics de pollution dans les bassins d’air «  Vallée de l’Arve », « Vallée Maurienne et Tarentaise » et « Zone urbaine des Pays de Savoie ».

Il fait aussi partie de la coordination des opposants au Lyon-Turin qui réclame le report des camions qui circulent sur la route sur la ligne ferroviaire existante largement sous-utilisée (moins de 20 % de sa capacité !) et s’oppose au grand projet inutile d’une nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin (estimation à 25 milliards d’euros !).

Plaintes contre X

C’est sous l’impulsion de Daniel Ibanez et de la coordination qu’a été initié, dans la région, le dépôt de plaintes contre X pour mise en danger de la vie d’autrui… Une plainte prise au sérieuse car la brigade de recherches de la gendarmerie a auditionné plusieurs personnes et « si le préfet ne fait rien, nous nous constituerons partie civile » révèle Daniel Ibanez de la coordination.
La plainte a déjà été signée par de nombreux élus, locaux, régionaux, nationaux et européens et par des habitants des vallées alpines en France et en Italie. Après une première série de plaintes déposées en septembre 2013 (dont celle des Amis de la Terre Savoie) et en mai 2014, de nouvelles plaintes ont été déposées au Procureur de la République de Chambéry en août 2014. Celles-ci reposent sur le constat de la surexposition des personnes aux émissions des moteurs diesel (classées responsables des cancers du poumons depuis le 12/06/2012 par l’OMS et le CIRC). La surexposition est consécutive à la non-utilisation de la ligne ferroviaire existante entre Dijon, Ambérieu, Chambéry, St Jean de Maurienne et Modane(Italie).

Car dans la région, la route est reine : ouverture de la nouvelle galerie de sécurité du tunnel du Fréjus à la circulation routière, diminution des tarifs pour les camions au Fréjus et au MontBlanc, alignement des tarifs des camions les plus polluants sur ceux les moins polluants, abandon de l’écotaxe ou « taxe poids lourds », soutien à l’augmentation des capacités autoroutières avec pour projet de développer le noeud autoroutier de Chambéry et de créer des troisièmes voies de circulations… La conséquence directe de ces cadeaux faits au secteur routier est la surexposition des populations de Savoie et de Haute- Savoie aux risques d’apparition du cancer du poumon et d’affections respiratoires et cardiaques.
Comme pour les dossiers de l’amiante et du sang contaminé, ces actes de procédure judiciaire resteront et les responsables de ces situations devront bien, un jour ou l’autre, en répondre.

Les solutions sont ailleurs…

Pour diminuer, les pollutions et la « mise en danger de la santé d’autrui » dans les vallées savoyardes, les Amis de la Terre Savoie proposent des solutions :
• Interdire la circulation des camions « Euro 1 et 2 » et le transport de marchandises dangereuses _ engagement pris lors de l’accord franco-italien du 30 janvier 2012 _ en les reportant sur le rail, et non pas en les déplaçant du Mont-Blanc vers le Fréjus...
• Mettre en place, dès maintenant, sur la ligne existante qui le permet, le report des marchandises de la route vers le rail en aménageant la base de chargement prévue à Ambérieu, et moderniser les lignes voyageurs existantes (notamment le doublement de voies, entre St André-le-Gaz et Chambéry, et entre Aix-les-Bains et Annecy).

> STÉPHANE CHAMPAVERT
Les Amis de la Terre Savoie


En savoir plus :
http://www.amisdelaterre.org/Plainte-contre- X-pour.html
http://lyonturin.eu/documents/docs/piece_plainte_ instruction/plaintemiseendangeracrobat.pdf

Merci à Patrick Bastien (vice-président des Amis de la Terre en Savoie) et Daniel Ibanez de la coordination des opposants au Lyon-Turin.

Rédigé le