Ressources et médias

Rester informé


Des militant-e-s des Amis de la Terre France et d’ANV COP21 transforment une agence de BNP Paribas en centrale à charbon

A Saumur, le 4 novembre 2016 - Très tôt ce matin, un groupe de militant-e-s pour la justice climatique a transformé une agence de BNP Paribas en centrale à charbon : une action symbolique pour dénoncer les financements cachés de la banque à ce secteur.

Après être grimpé sur le toit, un groupe de militants d’Angers et de Nantes, membres des Amis de la Terre France ou d’ANV-COP21, ont déroulé une immense banderole avec le message « BNP STOP CHARBON ». Au-dessus de la banderole, une cheminée noire de 3m de haut, abritant un fumigène, a libéré une épaisse fumée pendant quelques minutes.

Clotaire Cosnard, un des militants qui a participé à l’organisation et à la tenue de l’action explique : « Notre collectif a déjà organisé un lacher de ballons noirs en avril 2016, dans une agence BNP d’Angers, pour dénoncer le soutien de cette banque au secteur du charbon. Nous avions promis de continuer tant que BNP ne respectera pas ses engagements sur le climat : c’est ce que nous avons fait aujourd’hui et nous ne lâcherons rien ! »

Cette action non-violente arrive suite à la publication d’une note des Amis de la Terre France, en partenariat avec Fair Finance France, BankTrack et la fondation Development Yes – Open Pit No, sur les promesses non tenues des banques françaises en matière climatique, en particulier BNP Paribas. « Cela fait maintenant un an que BNP Paribas s’est engagée à ne plus financer les entreprises qui ne se diversifient pas en réduisant leurs activités dans le charbon. Pourtant BNP Paribas n’a toujours pas exclu une entreprise comme PGE, premier producteur d’électricité à base de charbon en Pologne...et qui a des projets d’investissements importants dans le secteur » explique Lucie Pinson, chargée de campagne Finance privée « Si BNP Paribas pense pouvoir s’engager publiquement pour le climat puis continuer en toute opacité de financer les entreprises comme PGE, elle se trompe » rajoute-t-elle.

Les Amis de la Terre France et leurs partenaires, demandent donc à BNP Paribas de mettre un terme à l’ensemble de ses soutiens au secteur du charbon, et de façon immédiate à exclure PGE de son porte-feuille de clients.

Contact presse :

Sylvain Angerand, sylvain.angerand@amisdelaterre.org et au 07 51 69 78 81.

Rédigé le