Ressources et médias

Rester informé


Des orang-outans interpellent Royal sur le projet de Total d’utiliser l’huile de palme comme biocarburant

Dimanche 25 février 2017 - Aujourd’hui, lors de sa visite au salon de l’agriculture, la Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Mme Royal, a été interpellée par plusieurs orang-outans. Leur demande : qu’elle bloque le projet de Total d’importer massivement de l’huile de palme comme “biocarburant” [1], une cause majeure de destruction des forêts tropicales où vivent ces primates.

La “bioraffinerie” de Total pourrait doubler la consommation française d’huile de palme.

Alors que la consommation d’huile de palme pour l’alimentation est en diminution, sa consommation en tant que « biocarburant » explose depuis plusieurs années : aujourd’hui, 45 % de l’huile de palme consommée en Europe se retrouve dans le gazole. Une situation qui serait aggravée par le projet de Total de reconvertir sa raffinerie de La Mède en « bioraffinerie » et d’importer pour cela des quantités massives d’huile de palme : à elle seule, cette usine a la capacité de doubler la consommation française d’huile de palme.

La culture du palmier à huile, première cause de déforestation en Asie du Sud-Est

En Indonésie et en Malaisie, l’extension continue des plantations de palmiers à huile est à l’origine de nombreux conflits avec les communautés locales et accroît la pression sur les dernières forêts tropicales. Total tente de justifier son projet en affirmant que l’huile de palme sera “certifiée durable” ; mais aucune certification ne peut garantir l’absence d’impacts pour de tels volumes.

Le silence de Mme Royal

Suite à la polémique qu’elle a lancée sur le Nutella en juin 2015 [2] , les Amis de la Terre ont demandé à plusieurs reprises à Mme Royal de se positionner contre le projet de Total comme l’explique Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre France : « Le projet de Total c’est l’équivalent de 4 milliards de pots de Nutella. [3]. En tant que Ministre de l’Environnement et de l’Energie, Mme Royal doit intervenir pour bloquer ce projet et exclure en priorité l’huile de palme de la liste des “biocarburants” ; mais elle refuse de prendre ses responsabilités ».

Le 3 janvier 2016, les Amis de la Terre France, Oxfam France, Greenpeace, CCFD Terre solidaire, France Nature Environnement et le Réseau Action Climat. ont à nouveau envoyé un courrier officiel à Mme Royal lui demandant de prendre position contre ce projet. Faute de réponse, les Amis de la Terre ont décidé d’interpeller Mme Royal en se faisant les porte-parole des orang-outans comme l’explique Sylvain Angerand «  Aujourd’hui encore Mme Royal n’a pas voulu s’exprimer publiquement sur le projet scandaleux de Total mais son chef de cabinet adjoint, Jacques Barberye, c’est engagé à nous recevoir cette semaine et a nous répondre officiellement. On avance mais tant que nous n’aurons pas une réponse claire, les orang-outans ne lâcheront rien et reviendront !  ».

En savoir +

PDF - 356.3 ko
Lettre à Mme Royal à propos des biocarburants et de l’huile de palme 3 janvier 2017

Notes

[1Total est propriétaire de la raffinerie de La Mède (Bouche du Rhône) et souhaite la reconvertir en « bioraffinerie ». L’huile de palme serait la principale huile traitée pour produire du biogazole. Pour en savoir plus, lire notre tribune sur le site de Reporterre : « Total à fond sur l’huile de palme, cause de déforestation »

[2Le 15 juin 2015, invitée du Petit Journal, Mme Royal explique à Yann Barthès : “Il faut replanter massivement des arbres, parce qu’il y a eu une déforestation massive qui entraîne aussi du réchauffement climatique. Il faut arrêter de manger du Nutella par exemple parce que c’est de l’huile de palme”

[3Si l’on considère un pot de 600g qui contient environ 120g d’huile de palme, la capacité de la "bioraffinerie" de 500 000 tonnes correspond à 4 167 000 pots de Nutella

Rédigé le