Ressources et médias

Rester informé


Dijon Métropole peut tout vendre, même le paysage !

Stop au harcèlement publicitaire !

Le jeudi 28 juin 2018, les élus de Dijon Métropole devront voter le Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi), texte autorisant ou non les panneaux publicitaires dans les rues.

Malgré nos très nombreuses interpellations, Dijon Métropole propose un texte liberticide : des centaines de panneaux publicitaires continueront à pulluler dans les rues, notamment tous les panneaux de mobilier urbain de la société Clear Channel. Dijon Métropole laisse donc la possibilité d’afficher dans les rues des publicités pour de la malbouffe, l’alcool, les transports polluants, des multinationales,... Et continuera de favoriser en même temps le gaspillage d’énergie, la pollution lumineuse et la pollution du paysage.

Alors que tous les indicateurs environnementaux sont dans le rouge (pollutions en tous genres, disparition de la biodiversité, jour du dépassement des ressources de plus en plus tôt,...) Dijon Métropole fait le choix de maintenir des centaines de panneaux publicitaires. La publicité est le moteur de notre société de sur-consommation, une sur-consommation qui ne peut se faire qu’au détriment de la nature.

Le choix de garder ou non ces panneaux publicitaires n’est pas d’ordre technique ou législatif, mais uniquement d’ordre politique. Un choix orienté, et biaisé dès le début du processus de rédaction de ce RLPi.

A maintes reprises nous avons interpellé les élus de l’agglomération sur la mauvaise orientation de ce RLPi. Nous avons parfois été écouté, mais jamais entendu. On nous a dit que nous avions raison, mais rien n’a changé.

Nous alertons les habitants de la métropole de ce choix politique qui va à l’encontre de l’histoire. Si les élus votent malgré tout en faveur de cette version du RLPi, nous ne baisserons pas les bras, Dijon Metropole doit devenir une référence écologique en Europe !

Rédigé le