Ressources et médias

Rester informé


Dijon envahie par la malbouffe

La ville de Dijon se targue d’accueillir la future cité de la gastronomie. La ville de Dijon obtient le statut de zone touristique internationale. Mais la ville de Dijon est avant tout une zone de promotion de la nourriture étrangère. En effet, il est actuellement impossible d’échapper aux centaines d’affichages publicitaires ventant des pizzas ou des hamburgers de multinationales.

Gastronomie et tourisme dijonnais ? "Circulez, il n’y a rien à voir, nous avons ici la même chose que chez vous !" Ainsi pourrait se résumer la triste situation.

Le Grand Dijon est actuellement en phase de rédaction d’un RLPi (Règlement Local de Publicité intercommunal) afin de réguler la place des panneaux publicitaires dans les rues. Une exposition est présente actuellement dans ses locaux pour expliquer ce RLPi, tentant en vain de justifier la présence des panneaux publicitaires via le "développement économique" tout en expliquant que ces panneaux dégradent le paysage. Un grand écart incroyable.

Mais de quel développement économique ? Moins de 5% des publicités montrent des activités d’entreprises locales, tandis que 95 % font la promotion de véhicules polluants, de banques voyous et polluantes, d’incitation à la sur-consommation et de malbouffe, le tout orchestré par des entreprises multinationales présentes dans les paradis fiscaux. Est-ce ça le "soutien au développement économique" du Grand Dijon ? Plusieurs membres de l’association Les Amis de la Terre Côte-d’Or ont recouvert, sans dégradation, des dizaines de panneaux publicitaires samedi 13 août afin de dénoncer ce grand écart, notamment en insistant sur l’antinomie entre les publicités visibles et la cité de la gastronomie, dont le véritable site web est : www.citedelagastro-dijon.com.

Une fois de plus nous demandons la rédaction d’un RLPi très contraignant et avec la participation de tous et non pas en catimini.

Rédigé le