Ressources et médias

Rester informé


EuropaCity : l’Autorité environnementale soulignent les atteintes majeures à l’environnement du projet

Alors que le débat public devant éclairer l’opportunité de la réalisation de ce centre commercial géant sur le Triangle de Gonesse débute le 17 mars, l’Autorité environnementale émet nombre de réserves sur le projet.

L’Autorité environnementale du Conseil général de l’Environnement et du Développement durable est une instance indépendante qui statue sur les impacts environnementaux des projets, plans et programmes, sur leur évaluation et sur les mesures de gestion visant à éviter, atténuer ou compenser ces impacts. Elle vient de rendre son avis sur le projet de création de ZAC dont ferait partie EuropaCity (voir PJ).

Des atteintes majeures à l’environnement

L’Ae reprend les griefs maintes fois portés par les associations qu’elle résume ainsi : « les principaux enjeux environnementaux du projet sont la destruction de l’ordre de 210 hectares de sols agricoles de très grande valeur agronomique, le volume des ressources nécessaires (eau, énergie, matériaux,...) et les émissions de gaz à effet de serre causées par le projet, l’organisation des déplacements (environ 300 000 par jour) et leurs impacts indirects, ainsi que l’exposition d’une population nouvelle de plusieurs milliers de travailleurs aux nuisances des aéroports et infrastructures routières existants » Elle souligne notamment que les émissions de GES ne se résument pas à celles émises stricto sensu par l’infrastructure mais également à celles des déplacements, y compris par avion, qu’elle va générer.

Un périmètre du débat public inadéquat

L’Ae ne comprend pas que le débat publique porte uniquement sur EuropaCity alors que « le projet de ZAC et EuropaCity forment une unité fonctionelle ». Dès lors, le débat publique aurait du porter sur l’ensemble de la ZAC et non uniquement le centre commercial.

Pourquoi un tel projet à cet endroit ?

L’Ae se demande pourquoi Auchan n’a pas le fait le choix de réaliser ce projet sur une des nombreuses friches en déshérence que compte l’Ile de France plutôt que d’urbaniser des terres d’une telle qualité : « En particulier, même si l’urbanisation conditionnelle de ce site est prévue par le SDRIF, le dossier fait le choix d’un emplacement aujourd’hui non urbanisé exposant une population nouvelle importante aux risques et nuisances d’un trafic aérien important. Cette localisation induit, en outre, de multiples contraintes pour une urbanisation dense, conduisant à une consommation d’espaces agricoles accrue. Cela conduit l’Ae à se demander si une démarche d’évitement et la recherche de solutions de substitution ont bien été conduites, d’une part pour la ZAC, d’autre part pour EuropaCity. »

Derrière les belles représentations artistiques qui illustrent le dossier du Maître d’Ouvrage, se cache donc une réalité beaucoup moins reluisante en totale contradiction avec les objectifs affichés par les pouvoirs publics de réduction de consommation de terres agricoles et les engagements de la France en termes de sobriété énergétique...

Le site du Collectif Pour le Triangle de Gonesse

Voir en ligne : Le site du Collectif Pour le Triangle de Gonesse

À télécharger...

Rédigé le