Ressources et médias

Rester informé


Face au changement climatique : résister, désinvestir, expérimenter

Alors que Paris s’apprête à accueillir la prochaine conférence de l’ONU sur le changement climatique, il n’est plus nécessaire d’insister sur la réalité et l’ampleur des bouleversements en cours.

Fonte des glaciers, désertification, acidification des océans et accélération des évènements climatiques extrêmes, les impacts directs des changements climatiques nous promettent une hausse de l’insécurité alimentaire, des épidémies, des migrations et même des risques de guerre. Et pourtant, malgré l’urgence à agir pour contenir ces impacts en dessous d’un seuil critique, la communauté internationale n’est toujours pas parvenue à s’accorder sur un plan d’action ambitieux de réduction des émissions de gaz à effets de serre.

La majeure partie des ressources fossiles disponibles dans le sous-sol doit rester inexploitée si nous voulons endiguer le réchauffement, nous en exploitons et brûlons toujours plus. Les enjeux financiers sont donc gigantesques : renoncer à exploiter les réserves connues de charbon, de gaz et de pétrole représenterait un manque à gagner de 27 billions de dollars pour l’industrie fossile.

Pour autant, les mobilisations récentes de la société civile ouvrent de nouvelles perspectives. Fin septembre, plusieurs centaines de milliers de personnes se sont retrouvées dans les rues des capitales du monde entier (dont plus de 400 000 à New York) pour demander que « tout change ». Il s’agissait de la plus importante mobilisation de l’histoire sur le climat. Ces mobilisations ne sont ni vaines, ni sans lendemain : partout, les citoyen.ne.s déploient des initiatives locales et concrètes, véritables alternatives à la nourriture industrielle, aux transports polluants, à la surconsommation, au système bancaire irresponsable, à l’épuisement des ressources.

Ces alternatives locales s’articulent à des campagnes globales – comme la campagne mondiale de désinvestissement du secteur fossile, qui engrange ces premiers succès : http://gofossilfree.org/

Ces alternatives et ces campagnes sont au coeur des mobilisations que préparent ONG, mouvements sociaux et syndicats en marge du sommet mondial de l’ONU sur le climat, qui se tiendra au Bourget (93) en décembre 2015.

À la veille de la journée internationale d’action contre les combustibles fossiles, qui sera l’occasion de lancer cette campagne en France, 350.org, les Amis de la Terre, Attac et le Collectif Toxic Tours Detox vous proposent à une soirée d’échanges autour de ces perspectives - face au changement climatique : résister, désinvestir, expérimenter.

La rencontre aura lieu le jeudi 12 février
au Grand Bouillon, 2 ter rue du Moutier, 93300 Aubervilliers
à 20 heures

Contact : nicolas@350.org

Rédigé le