Faisons un nettoyage géant de Société Générale !

[English version below] Le 14 décembre, à Paris, organisons le nettoyage géant de Société Générale si celle-ci n’a pas changé sa politique ! Nous lançons un appel avec plusieurs organisations internationales, françaises et les communautés impactées !

Alors que la communauté scientifique ne cesse de nous dire que c’est maintenant que se joue la limitation du réchauffement climatique en-deçà des seuils d’impacts critiques, et alors que se multiplient déjà les événements climatiques extrêmes, il n’a jamais été aussi urgent d’amorcer la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le carbone contenu dans les seuls gisements d’hydrocarbures actuellement exploités suffirait à nous faire dépasser les +1,5 °C. Nous devons donc dès aujourd’hui amorcer une baisse drastique de l’exploitation des énergies fossiles, et a fortiori mettre fin à tout nouveau projet, afin de créer les conditions d’une transition juste et rapide vers des sociétés soutenables.

En tant que pourvoyeurs de fonds de l’industrie fossile, les banques ont un rôle clé à jouer dans la transition énergétique. Mais loin de montrer l’exemple, Société Générale ignore les impératifs climatiques et persiste à financer à coup de milliards de dollars les énergies fossiles les plus polluantes dans le monde. Charbon, sables bitumineux, gaz de schiste, forages en Arctique et en eaux profondes, Société Générale est la première banque française à financer les énergies sales.

Aux côtés de Trump, elle domine et développe un marché qui s’annonce désastreux pour la planète : le gaz de schiste et son exportation sous la forme de gaz naturel liquéfié – le GNL. Société Générale détient le triste record de première banque au monde à financer ce secteur en Amérique du Nord et à soutenir les nombreux mégaprojets de terminaux d’exportation de gaz de schiste prévus sur les côtes états-uniennes. Elle tient actuellement entre ses mains le futur d’un projet aussi inutile que monumental au Texas : le terminal Rio Grande LNG, qui participerait à émettre autant de gaz à effet de serre que 44 centrales à charbon.

Energies fossiles : du balai !

Nous appelons Société Générale à mettre un terme à ses soutiens aux énergies fossiles. En solidarité avec les communautés locales et les peuples autochtones, nous exhortons Société Générale à suivre l’exemple de BNP Paribas et arrêter immédiatement tout soutien à la production et à l’exportation de gaz de schiste. Société Générale doit se retirer de Rio Grande LNG !

C’est pourquoi nous appelons le plus grand nombre à participer à une mobilisation non-violente et massive, muni.e.s de serpillères, balais et éponges, pour faire un nettoyage géant de l’agence centrale de Société Générale à Paris si la banque persiste à être numéro 1 des énergies sales, le vendredi 14 décembre 2018, jour de la fin de la COP24 !

RDV le 14 décembre au 29, boulevard Haussmann à Paris !

Amis de la Terre et Action Non-Violente COP21

Premières organisations soutiens :

  • Alternatiba
  • BankTrack
  • Carrizo/Comecrudo Tribe of Texas
  • Chrétiens unis pour la terre
  • Corporate Europe Observatory
  • CSIA Nitassinan
  • Food & Water Europe
  • Food & Water Watch
  • Fund Our Future (A global climate finance campaign)
  • Gastivist Collective
  • Greenpeace France
  • La Asamblea Veracruzana de Iniciativas y Defensa Ambiental
  • Les Amis de la Terre US
  • Les Amis de la Terre International
  • Les Amis de la Terre Irlande
  • Mouvement pour une Alternative non-violente (MAN)
  • NoTAP Movement Italy
  • Rainforest Action Network
  • Re:Common
  • REDES (Amigos de la Tierra Uruguay)
  • Save RGV From LNG
  • Sierra Club

CALL IN ENGLISH

The 14th December 2018 in Paris

Let’s do a giant clean-up of Société Générale !

While the scientific community keeps repeating that we have to curb global warming now, while we witness more and more extreme climate events, it has never been so urgent to reduce greenhouse gas emissions. The reserves in currently operating fossil fuels fields alone would take the world beyond 1.5 °C of warming. Therefore, starting today, we must dramatically reduce the exploitation of fossil fuels and especially put an end to all new projects, in order to create the right conditions for a fair and fast transition towards sustainable societies.

As key providers of funds for the fossil energy industry, banks have a central role to play in the energy transition. However, far from setting a good example, Société Générale disregards climate imperatives and insists on backing the most polluting fossil fuels with billions of dollars. Coal, tar sands, shale gas, Arctic and ultra deep drilling, Société Générale is first among the French banks to fund these dirty energies.

Alongside Trump, it dominates and develops a market which is devastating for the planet : shale gas and its export in the form of liquefied natural gas – LNG. Société Générale holds the gloomy record of first bank in the world to fund this sector in North America and to support the many giant LNG terminal projects planned on US shores. It currently holds in its hands the future of a huge and useless project in Texas : the Rio Grande LNG terminal, which would generate as much greenhouse gas emissions as 44 coal plants.

Fossil fuels : clear off !

We ask Société Générale to put an end to its support to fossil fuels. In solidarity with local communities and native people opposing the project, we urge Société Générale to follow BNP Paribas’ lead and to stop right away all support to production and export of shale gas. Société Générale must withdraw from Rio Grande LNG !

This is why we invite you to join a massive and non-violent mobilization, equipped with mops, brooms and sponges to make a giant clean-up of the central office of Société Générale in Paris if the bank continues to be the number one of dirty fuels, on Friday 14th December 2018, day of the closure of COP24 !

Let’s meet on the 14th of December at 29 Boulevard Haussmann in Paris !

Rédigé le