Faucheurs de chaises : la relaxe requise par le Procureur à Dax sera-t-elle confirmée ?

Paris, le 19 janvier 2017 - Le verdict du premier procès d’un Faucheur de Chaises, Jon Palais, jugé le 9 janvier à Dax, sera rendu lundi 23 janvier à 13h30. Les Faucheurs de Chaises espèrent que la relaxe requise par le Procureur sera confirmée par le tribunal et continuent à porter leurs exigences concernant l’évasion fiscale et le financement de la transition écologique et sociale.

Le procès qui s’est tenu le 9 janvier à Dax a été un succès incontestable pour la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale [1]. Le procureur de la République a en effet soutenu l’action des Faucheurs de Chaises en requérant la relaxe pour le principal chef d’accusation retenu contre Jon Palais, celui de “vol en réunion”, qu’il a préféré requalifier “d’emport”. Pour les deux autres chefs d’accusation, le procureur a requis la relaxe pour le refus de prélèvements signalétiques et une dispense de peine pour le refus de prélèvement ADN. Les avocates de Jon Palais, Eva Joly et Caroline Joly, ont quant à elles demandé la relaxe pour tous les chefs d’accusation. Les Faucheurs de Chaises espèrent que le tribunal se prononcera également pour la relaxe lors de l’annonce du verdict, ce lundi 23 janvier à 13h30.

Lundi 9 janvier dernier, c’est en fait bien plus l’évasion fiscale qui s’est retrouvée sur le banc des accusés que les Faucheurs de Chaises. La BNP Paribas, à l’origine de la plainte, s’est faite remarquer par son absence au tribunal, où la plaidoirie d’Eva Joly a permis de faire basculer l’accusation vers la banque, détaillant son implication dans les paradis fiscaux. A l’extérieur, la mobilisation citoyenne était au rendez-vous avec près de 2 000 personnes et de nombreuses personnalités réunies pour organiser le “Procès de l’évasion fiscale”.

Les Faucheurs de Chaises appellent à présent à la mise en oeuvre de leurs revendications concernant l’évasion fiscale et le financement de la transition écologique et sociale [2], et l’arrêt des poursuites des citoyens qui ont participé aux actions non-violentes des Faucheurs de chaises. Le collectif appelle à continuer les mobilisations lors de la semaine d’action mondiale contre l’évasion fiscale #EndTaxHeaven qui débutera le 3 avril 2017, date anniversaire de la publication des Panama Papers, et le 11 avril à l’occasion du second procès d’un Faucheur de Chaises, Florent Compain, président des Amis de la Terre.

En savoir +

[1] “Faucheurs de Chaises : le procès de Jon Palais se transforme en Procès de la BNP Paribas “, 9 janvier 2017 : https://docs.google.com/document/d/1hh4jO7Vtc0xY5GQbuZO48MqIalofZnMcrUSXPfsBCjs/edit

[2] https://faucheursdechaises.eu/les-revendications/

Rédigé le