Ressources et médias

Rester informé


Faux trophée, BEI catastrophée

Montreuil – 20 mars 2013 - A l’occasion de la conférence annuelle de la Banque Européenne d’Investissement ce 28 février, un canular monté par les membres du collectif Counter Balance accule la banque à exprimer publiquement ses contradictions. Alors qu’elle affirme poursuivre les objectifs défendus par l’Union Européenne, notamment en matière de lutte contre le changement climatique, elle continue d’octroyer des prêts en faveur de l’industrie d’extraction fossile et des centrales à charbon, parmi les plus polluantes.

Surprise des médias à la veille de la conférence annuelle de la Banque Européenne d’Investissement : celle-ci, qui jusque là était régulièrement dénoncée par la société civile pour son financements des énergies polluantes, amorce un revirement de politique en annonçant – enfin – sa décision de ne plus accorder de prêts à l’énergie du charbon. Le lendemain, un « citoyen de l’Union Européenne » interrompt la conférence de presse, allègre qu’il est de remettre au président de la BEI, Werner Hoyer, un trophée pour rendre hommage à ses nouveaux engagements en faveur d’une énergie plus propre et sa contribution à la lutte contre le changement climatique.
- 


Alors, certes, le communiqué de presse est un canular et le citoyen, joué par un acteur …mais il n’empêche que la campagne orchestrée par Counter Balance avec le soutien des Yeslab, pour exprimer les positions et inquiétudes de la société civile européenne face aux activités de la BEI, n’en a pas moins rendu publiques les contradictions manifestes de la politique de cette dernière (1). Aux journalistes interpellés par la remise du trophée, le président Werner Hoyer ne peut plus se dérober ou menacer de poursuivre les responsables du canular comme il l’a fait sur le site internet de la BEI. Il s’est ainsi vu contraint de reconnaître que l’abandon du financement des centrales à charbon par la BEI n’était pas d’actualité tandis que le gaz demeurait l’un de ses principaux objectifs. Une ligne politique contradictoire pour celle qui affirme sur son site être « l’une des institutions financières internationales qui apporte la plus large contribution à la réalisation de l’objectif, poursuivi par l’Union européenne, d’une croissance à faible intensité de carbone et à l’épreuve des changements climatiques […] ». Or, la Feuille de Route Energie 2050 de l’Union Européenne, dont la BEI se prévaut de défendre les objectifs, appelle à une réduction de 80 à 95% des émissions de GES pour les quatre prochaines décennies. Lorsque l’on sait que l’énergie du charbon est parmi l’une des sources d’énergie les plus polluantes et qu’il est désormais notoire qu’il ne faudra plus investir dans les énergies fossiles après 2017 pour cantonner l’augmentation de la température du globe à 2°C, la politique de la BEI s’avère non seulement incohérente avec ses engagements, mais également inconsciente.
Pour ses organisateurs, cette mise en scène est surtout l’opportunité d’exprimer les attentes et volontés des citoyens européens alors que la BEI s’apprête à réviser sa politique en matière de prêt au secteur de l’énergie (2). Il s’agit ainsi de pousser un cri d’alarme afin que le financement au secteur énergétique réponde aux objectifs imposés par l’Union européenne et permette d’enrayer les effets du secteur énergétique sur l’augmentation des gaz à effet de serre, en soutenant notamment les énergies renouvelables et durables. « Jeudi dernier, nous avons rêvé éveillés à ce que pourrait être la politique énergétique de la BEI… Les effets pourraient être phénoménaux : la BEI pourrait jouer un rôle de leader dans la décarbonisation des structures énergétiques européennes, pourrait être applaudie par les citoyens européens et recevoir des récompenses de la part d’organisations comme la nôtre. » se plaisent à imaginer les membres de Counter Balance… Un rêve éveillé en latence dans l’attente de la nouvelle politique énergétique de la BEI.

(1) Pour plus d’informations sur le canular :
http://www.counterbalance-eib.org/?...
http://www.counterbalance-eib.org/?...
http://www.counterbalance-eib.org/?...
(2) Pour suivre les actions menées contre la BEI :
http://www.counterbalance-eib.org/
http://bankwatch.org/campaign/energ...

Rédigé le