On aime !

Rester informé


Grenelle de l’environnement et transports : déclaration commune des ONG et des Syndicats

Paris le 11 Décembre 2007

Premières décisions Transports : Une série de faux départs qui appelle à se ressaisir !

Les associations et les organisations syndicales participant aux travaux du Grenelle de l’environnement rendent publique une déclaration commune (ci jointe). Elles attirent l’attention sur le fait que les premières mesures prises ou annoncées par le gouvernement en matière de transport apparaissent, pour la plupart, à contre sens des orientations retenues et proposées au Grenelle.
Les décisions et annonces récentes (budget 2008 du secteur, mise en chantier d’autoroutes, abandon du wagon isolé par la SNCF, nouvelles compensations financières et fiscales pour le routier marchandise, appel au développement de l’aérien « Low-cost »…), réduisent le Grenelle à des déclarations de bonnes intentions. Les modalités de leur élaboration s’affranchissent des engagements de nouvelle gouvernance.

Le texte contractuel récapitulatif de la table ronde des 24 et 25 Octobre est pourtant clair :

- sur l’obligation de rompre avec le modèle actuel d’organisation des transports, sur l’ambition d’aller vers une logique de développement intégrée, multimodale, dans laquelle la route et l’avion deviennent des solutions de dernier recours ;

- sur une cohésion d’ensemble pour les infrastructures avec révision des projets retenus en 2003 en évaluant leur impact sur l’environnement. Les propos conclusifs du Président de la République sont tout aussi clairs.

Les associations et les organisations syndicales, sans remettre en cause le rôle de maître d’œuvre propre au gouvernement, lui demandent de se ressaisir, considé rant qu’il est encore temps ! Elles veulent croire que la dynamique nécessaire peut repartir du bon pied. Elles fondent espoir en ce sens dans la table ronde annoncée par le ministre.

A l’inverse, elles pensent qu’il sera absolument nécessaire que les populations, l’opinion publique et les salariés s’en mêlent. Elles ne manqueront pas de prendre ensemble les initiatives utiles favorisant cette intervention capable d’obliger à la prise en compte de l’intérêt général dans les décisions.

Contacts :
L’alliance pour la planète : Olivier Louchard 06.26.40.07.74, FNE : Michel Dubromel 06.82.52.11.81, FNH : JPaul Besset 06.23.83.08.93, CGT : Daniel Geneste 06.81.75.21.54, CFDT : Jean-Pierre Bompart 06.81.53.53.50, CFE-CGC : André Provensal 06.07.45.79.70, CFTC : Bernard Ibal 06.08.00.01.06, FNAUT : Jean Sivardière 04.76.75.23.31

Rédigé le