Ressources et médias

Rester informé


Guide citoyen sur la Banque européenne d’investissement

Le "Guide citoyen sur la BEI - Une banque pas comme les autres ?" présente l’institution, son fonctionnement, ses faiblesses en matières d’approche environnementale et sociale, ainsi qu’un certain nombre de projets problématiques financés par la BEI : un outil indispensable pour un premier aperçu sur la BEI et les critiques adressées à cette institution. Il a été réalisé en 2008 par la coalition "Counter Balance : Réformer la BEI", représentée en France par les Amis de la Terre.

Elle est le plus grand bailleur public au monde et l’un des plus importants financeurs du développement au Sud. C’est une institution européenne, mais elle est presque totalement inconnue des représentants politiques et du grand public. Elle n’a pour ainsi dire aucun compte à rendre aux autres institutions communautaires. Elle fonde son action sur l’idéologie dépassée de la croissance et soutient les grandes firmes privées occidentales d’une façon qui rappelle les pires agissements de la Banque mondiale dans les années 1990. Bienvenu à la Banque européenne d’investissement (BEI).

Il est assez extraordinaire, étant donné l’importance et la nature de ses opérations, que la BEI ait réussi à rester aussi discrète vis-à-vis des milieux politiques, du grand public et des ONG spécialisées dans le développement. Cette situation vient peut être du fait que jusqu’ici, la plus grande partie du travail de la BEI consistait à financer des infrastructures dans les Etats et régions les plus pauvres de l’UE, une spécialité qui n’attire pas l’attention. Mais les choses changent : une part croissante des opérations de la BEI se déroule désormais en dehors de l’UE. Le droit communautaire ne s’y appliquant pas, les problèmes liés à l’absence de standards opérationnels contraignants de la Banque deviennent flagrants. En bref, la BEI est en train de devenir une institution européenne qui verse des sommes considérables au titre du développement et de l’aide internationale, sans disposer de la moindre expertise, ni des capacités ou des principes opérationnels indispensables à ce genre d’action.

Ce guide est destiné à tous ceux qui s’inquiètent de cette situation. Il commence par présenter la BEI : actionnaires, provenance des fonds, modes d’action, opérations et secteurs soutenus. La section 2 s’intéresse à ce que la banque devrait faire - c’est-à-dire aux obligations de la BEI selon la réglementation et les objectifs européens, et les traités signés par l’UE en matière de développement. Le guide se termine sur un aperçu des questions que la BEI doit commencer à prendre en compte.

Rédigé le