Ressources et médias

Rester informé


Jeu set et match contre BNP Paribas !

Samedi 4 juin, les militant-e-s pour la justice climatique se sont donnés rendez-vous tôt le matin pour jouer un match "Climat versus Profits" à Roland-Garros. BNP Paribas est le sponsor de l’évènement. Derrière cette belle image sportive et populaire, la banque cache une autre réalité avec laquelle elle ne peut jouer : le financement du charbon. Après un premier set empêché par la sécurité, les Amis de la Terre France ont joué le match dans une agence de BNP Paribas.

"BNP, le climat n’est pas un jeu", c’est ce que sont venus rappeler aujourd’hui à la banque, une cinquantaine de militant-e-s pour la justice climatique. Habillé-e-s en tennisman, la raquette à la main, ils ont tenté de pénétrer sur un court pour engager le match "Climat versus profits". Faute de pouvoir franchir un dispositif de sécurité renforcé, les militant-e-s ont eu l’idée créative d’aller jouer le deuxième set au sein d’une agence bancaire. Pari réussi !

Cette journée clôt le premier chapitre d’une mobilisation déclenchée suite à l’Assemblée Générale de BNP Paribas. La banque avait "manqué"l’ultimatum lancé par les Amis de la Terre France d’annoncer de nouvelles mesures en faveur du climat.

6 mois après la COP21, le charbon n’est pas enterré !

Alors que les milliards manquent à la transition énergétique, BNP Paribas mise toujours sur cette énergie du siècle dernier et, face à l’urgence, propose des mesures cosmétiques. Les conséquences de l’inaction ou de la demi-mesure sont pourtant dramatiques et bouleversent la vie de milliers de personnes.

Ce que cache la politique climat de BNP Paribas

  • Ses critères de sélection de projets lui permettent d’être présent dans 93 % du marché du charbon !
  • BNP Paribas peut aider des acteurs de l’énergie comme ENGIE à fermer leurs centrales plutôt qu’à les revendre : zéro bénéfice pour le climat, la reconversion décente des travailleurs, l’indemnisation des populations impactées et la restauration des lieux.
  • BNP peut continuer à soutenir le secteur en finançant les entreprises qui construisent des infrastructures de transport ou des équipements pour les mines et les centrales. Ce qui entrave l’indispensable sortie du charbon.
  • Découvrez d’autre failles dans la note "Climat : les 6 failles de la politique charbon de BNP Paribas".

Nous sommes déterminé-e-s à nous mobiliser tant que nécessaire pour rappeler BNP Paribas à ses responsabilités. Nous ne lâcherons rien !

Rédigé le