La justice climatique sera-t’elle au rendez vous à Poznań ?

Les négociations sur le climat des Nations Unies se tiennent à Poznań (Pologne) jusqu’au 12 décembre 2008. Parallèlement, l’Europe va déterminer sa politique de lutte contre les changements climatiques lors du Conseil environnement des 4 et 5 décembre 2008 puis lors du Conseil des 11 et 12 décembre 2008. La fédération internationale des Amis de la Terre est présente à Poznań pour rappeler l’importance de la justice climatique dans les discussions internationales.
Voir l’action de rue organisée par les Amis de la Terre le 29 novembre 2008.

Les communautés les plus pauvres, en particulier dans les pays du Sud, doivent aujourd’hui faire face aux impacts climatiques dévastateurs, principalement dus aux activités passées et présentes des pays industrialisés. Désertification, dérèglement de la saison des pluies, développement du paludisme, montée des eaux, autant de phénomènes pour lesquels les émissions de gaz à effet de serre des pays industrialisés sont pointées du doigt.

Les Amis de la Terre International demandent en priorité :
➢ Les pays développés (dit « de l’Annexe I ») doivent adopter un objectif de réduction domestique (excluant les Mécanismes de Développement Propre et les mécanismes de flexibilité comme la compensation carbone) des gaz à effet de serre d’au moins 40% par rapport à 1990 d’ici à 2020.
➢ Des mécanismes financiers pérennes et efficaces devront être mis en place pour soutenir les pays en développement sur l’adaptation aux impacts des changements climatiques et l’atténuation (la réduction de leurs émissions).
➢ La réduction de la consommation énergétique est une priorité absolue dans la lutte contre les changements climatiques ; les fausses solutions telles que le nucléaire, la capture et le stockage du carbone et les agrocarburants doivent être rejetées.
➢ Les forêts doivent rester en dehors du marché du carbone : un fonds international, alimenté de façon obligatoire par les pays développés, doit être créé pour enrayer la déforestation (1).

Afin que l’Europe adopte une position forte lors des négociations de Poznań, et pour lui rappeler ses priorités, les Amis de la Terre France ont envoyé ce matin une lettre ouverte à Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de l’Union européenne jusqu’au 31 décembre 2008 (2).

Stéphanie Long, Coordinatrice de la campagne Climat des Amis de la Terre International précise : «  Les pays industrialisés doivent engager la transition vers des économies sobres en carbone. Les chefs d’État européens doivent tenir leurs promesses et entraîner les pays de l’Annexe I vers des accords qui permettent réellement de maintenir le réchauffement planétaire au minimum en deçà de 2° C (3)  ».

Contact presse :
Caroline Prak – Les Amis de la Terre
Tél. : 01 48 51 32 22 – 06 86 41 53 43

Notes :
(1) Voir le dernier rapport des Amis de la Terre ?Les mythes au sujet de REDD ? sur http://www.amisdelaterre.org/Inclure-lesforets- dans-le-marche.html
(2) Voir lettre à Monsieur Borloo et Monsieur Sarkozy concernant la position européenne lors des négociations de Poznań en pièce jointe.
(3) Dans son dernier rapport, le GIEC nous dit que les pays industrialisés doivent réduire de 25 à 40% leurs émissions d’ici 2020 si nous voulons avoir une chance sur deux de maintenir l’élévation des températures en dessous de 2 ?C. De plus, les derniers résultats du laboratoire Tyndall (Reframing the climate change challenge in light of post-2000 emission trends. Anderson&Bows, 2008. ttp ://www.tyndall.ac.uk/publications/journal_papers/fulltext.pdf) prédit que même si les émissions globales déclinent à partir de 2015, la stabilisation à 450 ppm en équivalant CO2 nécessitera des réductions globales de 4% par an en équivalant CO2.

Rédigé le