Ressources et médias

Rester informé


Le Triangle de Gonesse, un territoire emblématique pour l’agriculture périurbaine

Un collectif d’associations milite pour préserver le Triangle de Gonesse d’une urbanisation galopante et pour promouvoir l’agriculture urbaine et périurbaine comme outil d’aménagement du territoire pour les villes de demain.

L’Ile-de-France, bien qu’encore couverte à 48 % de terres agricoles, subit une artificialisation effrénée de ses sols à un rythme de près de 1 500 ha/an sur les dernières décennies. Le Val d’Oise, département périurbain par excellence, n’échappe pas à la règle avec 3 000 ha de terres agricoles disparus en 10 ans. Loin de se ralentir cette tendance tend plutôt à s’accentuer par la nécessité de construire des centaines de milliers de logements mais également par les nombreux projets de zones commerciales, industrielles ou logistiques qui fleurissent aux quatre coins du département. Pourtant émerge une forte volonté de recentraliser l’agriculture périurbaine à destination des populations des villes au travers d’une agriculture de qualité et accessible à tous.

Le territoire du Triangle de Gonesse qui fait partie de la très fertile Plaine de France est à cet égard emblématique. Proche de l’aéroport de Roissy CDG, cet espace est l’objet des convoitises des aménageurs de tous bords qui avec le soutien de la plupart des collectivités locales y voient une vaste réserve foncière. 400 ha sur les 700 ha du Triangle sont promis à l’urbanisation dans les 10 années à venir, dont 90 pour un golf et 80 pour l’édifiant projet d’Europa City porté par Immochan, filiale immobilière d’Auchan. Ce projet, un vaste complexe de loisirs constitué de boutiques de luxe, d’une piste de ski indoor, d’un centre aquatique avec plage tropicale, etc. a valu l’an dernier à Immochan une nomination aux prix Pinocchio et une place de choix dans le Petit livre noir des grands projets inutiles qui vient de paraître. La puissance d’Auchan est telle que le groupe a obtenu des autorités l’implantation d’une gare du futur métro automatique du grand Paris au centre du triangle.

Des associations locales mobilisées

Face à ce danger, s’est créé en mars 2011 le collectif pour le Triangle de Gonesse qui regroupe aujourd’hui 17 associations départementales et locales. Le collectif rencontré des élus locaux, le directeur du projet Europa City, des agriculteurs, mais aussi tous les groupes politiques de la majorité et de l’opposition du Conseil régional, dans le cadre de la révision du SDRIF (Schéma directeur d’Ile-de-France), document clé qui organise l’aménagement de l’IdF dans les 15 ans à venir. Il sensibilise la population en menant des actions citoyennes (pétitions, forums…) et tente de remettre au centre des préoccupations politiques la préservation du foncier agricole dans les décisions d’aménagement. Sa priorité actuelle est d’étudier la faisabilité d’un projet agri-urbain sur le Triangle de Gonesse afin de préserver ces terres qui ont de bonnes qualités agronomiques justifiant une productivité viable et pérenne. N’oublions pas que consommer/ manger local contribue au changement de la manière de se dépenser physiquement, de cuisiner, de consommer, de valoriser ses déchets et surtout d’échanger avec ses proches.

> FLORENCE GODINHO, VINCENT GAYRARD Les Amis de la Terre Val d’Oise

Rédigé le