Ressources et médias

Rester informé


Le conseil départemental vote l’enquête publique du BIP Est

Le nouveau conseil départemental du Val d’Oise vient de voter la mise en enquête publique de la portion Est de l’avenue du Parisis de Groslay à Bonneuil en France via Sarcelles, Garges et Arnouville (BIP Est) . C’est donc un pas supplémentaire vers le bouclage de cette infrastructure inutile, hors de prix et destructrice de l’environnement.

Alors que le CD95 a du mal à boucler son budget et le fait au prix d’un rognement des aides sociales de toutes sortes (accueil petite enfance, EPAD, missions locales, aide à la garde d’enfants à domicile, aide éducative, hausse des tarifs des cantines des collèges...), il entérine une portion de 5,5 km de 2X2 voies à 146 M€.

Pour rappel, la seule justification crédible qu’invoquait jusqu’à présent le CD95 à la réalisation du BIP Est était la construction du "dôme de Sarcelles", salle de sport et de spectacle à 200 M€ pour moins de 20 emplois permanents créés. Mais l’appel d’offre lancé il y a quelques temps pour le dôme est resté infructueux dans la mesure où une salle du même type va se construire à Tremblay à quelques kilomètres de là.

Les nuisances sont également connues : pollution atmosphérique, destruction de terres agricoles et naturelles (l’avenue traversera les terres de la ferme Lemoine de part en part) et bruit. En effet, sur le BIP Est les populations défavorisées ne bénéficiraient pas des mêmes aménagements que celles prévues pour la portion ouest (route à niveau au lieu de route en dénivellé ou en tunnel).

Enfin, le signal donné par le CD95 en matière de protection du climat est désastreux alors que la COP21 se tient en décembre prochain aux portes du département (au Bourget).

Le collectif Vivre sans BIP, au sein duquel les ATVO jouent un rôle très actif, entend bien se mobiliser lors de l’enquête publique pour faire avorter ce projet du XXème siècle.

Rédigé le