Ressources et médias

Rester informé


Les Amis de la Terre Val d’Oise se mobilisent pour que la Société Générale renonce à soutenir le projet Alpha Coal

Dans le cadre d’une semaine de mobilisation nationale contre l’implication de la Société Générale dans le projet minier et d’exportation de charbon Alpha Coal, les Amis de la Terre Val d’Oise ont ce samedi alerté clients de la banque et passants sur les méfaits du projet devant trois agences de la SG à Enghien, Deuil la Barre et Soisy sous Montmorency.

Distribution de tracts et actions visuels ont permis de faire comprendre les effets destructeurs pour l’environnement de cette gigantesque mine de charbon à ciel ouvert en Australie :

  • D’une surface de 64 769 hectares, elle détruirait 20 618 hectares de forêt tropicale humide et de pâturages et menacerait les centaines d’espèces qui y vivent.
  • Pour exporter le charbon, une voie ferrée de 495 km devrait être construite jusqu’au terminal portuaire d’Abbot Point. 47 km de voies navigables devraient alors être détournées et deux sources d’eau ainsi qu’une lagune seraient asséchées. Cela s’ajouterait aux 176 milliards de litres d’eau qu’utiliserait la mine au risque de faire dramatiquement baisser les réserves d’eau souterraines dont dépendent la population et l’agriculture locales.
  • Le climat ne serait pas non plus épargné. Pendant 30 ans de vie, l’exploitation, le transport et la combustion du charbon émettraient 1,8 milliards de tonnes de CO2, soit plus que les émissions annuelles totales de la Finlande, la Hongrie ou Singapour.
  • Enfin, la Grande Barrière de corail et les nombreuses espèces menacées qu’elle abrite ne pourront résister ni à l’aggravation du changement climatique ni à l’expansion portuaire et l’augmentation du transport maritime.

La Société Générale renoncera-t-elle à Alpha Coal ? Rien n’est moins sûr : elle raffole du charbon et des émissions ! Sa contribution dans l’industrie du charbon atteint plus de 4 milliards d’euros entre 2005 et 2011, et elle a financé par ses activités l’équivalent de 634 millions de tonnes de CO2 en 2009, soit plus que Toyota !

Ce projet, ainsi que tous ceux qu’elles financent dans le même domaine, ont valu à la SG d’être nominée aux prix Pinocchio organisés par les Amis de la Terre destinés à récompenser les entreprises ayant un discours environnemental le plus en contradiction avec leurs actes : http://www.prix-pinocchio.org/

Il est encore temps de voter jusqu’au 19 novembre !

Rédigé le