Les Amis de la Terre annoncent leurs priorités pour la Présidence française de l’UE

A l’heure où les crises environnementales et sociales s’amplifient - émeutes de la faim, raréfaction des ressources naturelles, hausse du prix du pétrole - et à un mois du début de la présidence française de l’Union européenne, les Amis de la Terre rendent publiques aujourd’hui leurs priorités. Les réformes doivent aller au-delà des effets d’annonce.

Le président de la République a rappelé récemment les dossiers prioritaires de la Présidence française, affirmant qu’il proposerait à nos partenaires « une stratégie de développement durable, une politique commune de l’immigration, une défense européenne et une refondation de la politique agricole ». Qu’en est-il vraiment ? Avons-nous la même définition du « développement durable » ?

Afin de donner une grille de lecture des décisions à venir, les Amis de la Terre ont défini 7 dossiers prioritaires à l’ordre du jour de l’Europe dans les mois à venir :

1- Réduire la consommation d’énergie pour lutter contre le changement climatique 2- Stopper le développement des agrocarburants 3- Instaurer une véritable Responsabilité Sociale et Environnementale des Entreprises 4- Préserver les forêts tropicales 5- Contrôler les projets financés par la Banque Européenne d’lnvestissement (BEl) 6- Définir des objectifs ambitieux de prévention et de recyclage des déchets 7- Orienter les aides publiques de la PAC vers des agricultures durables

Ils ont formulé des demandes précises et concrètes pour chacun de ces dossiers.

Pour Sébastien Godinot, coordinateur des campagnes aux Amis de la Terre, « La présidence européenne est l’occasion pour la France d’impulser des politiques ambitieuses pour l’Europe. Certains dossiers seront clés pour l’avenir puisque les débats autour des réponses aux changements climatiques, de l’énergie ou de l’agriculture notamment concernent des décisions et des objectifs allant jusqu’à 2020. Au delà des discours et des bonnes intentions affichées, il est temps de montrer un changement majeur des politiques, un nouveau cap. Les demandes que nous formulons aujourd’hui seront une grille de lecture pour évaluer l’action impulsée par le gouvernement français à l’échelle européenne. »

Les demandes des Amis de la Terre s’appuient sur leur expertise dans les domaines des changements climatiques, des forêts ou de la responsabilité des acteurs économiques. Mais l’association entend également mobiliser le grand public sur ces problématiques majeures et organise pour cela plusieurs événements : Le 3 juin 2008, les Amis de la Terre et le collectif Counter Balance : Réformer la Banque européenne d’investissement ont organisé un contre-anniversaire de la BEI au cours duquel un journal parodique et des fausses conférences de presse annoncaient un mea culpa de la BEI. _ Plus d’informations, ici. Les 9 et 10 juin 2008 à Paris-Bercy puis les 14 et 15 juin 2008 aux arènes de Nîmes, les Amis de la Terre accompagneront Radiohead lors de sa tournée européenne. Le public sera invité à soutenir "The Big Ask" et à demander que des objectifs fermes de réduction des émissions de gaz à effet de serre soient fixés dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne.

Plus d’informations, ici. Contact presse : Caroline Prak Tél. : 01 48 51 32 22 - 06 86 41 53 43

Rédigé le