Ressources et médias

Rester informé


Les Amis de la Terre au Festival des Luttes pour parler du renouveau extractif

Le renouveau extractif en France est une réalité contre laquelle de nombreux collectifs et personnes se mobilisent. Des solutions existent afin de réduire la pression sur les ressources, notamment l’allongement de la durée de vie, la réparation et le recyclage, encore sous-exploités en France et particulièrement en matière de Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques.

En 2015 en France, 57% des Déchets électriques et électroniques n’étaient toujours pas réutilisés ou recyclés. Pour certains équipements, la situation est encore plus critique : 15 % seulement des 25 millions de smartphone mis sur le marché annuellement sont collectés [1]. Les taux de substitution des matières premières vierges par des métaux recyclés sont plus que préoccupants : 30% pour le cobalt ou le tungstène, entre 20 et 30 % pour l’or, autour de 10% pour le cuivre et l’étain et moins de 1% pour le lithium, l’Indium, le Gallium ou les terres rares[2].

Pourtant, aujourd’hui le renouveau extractif a le vent en poupe tandis que des filières industrielles de recyclage des métaux peinent à se constituer.

Des groupes locaux des Amis de la Terre, d’autres organisations environnementales ainsi que de nombreux collectifs et personnes se mobilisent contre ce phénomène. Les Amis de la Terre étaient invités par le collectif anti-mines Douar Di Doull qui lutte contre la mise en place du projet minier de Loc-Envel conduit par la société Variscan Mines dans les environs de Guingamp.

La même société –dont le président est un ancien haut responsable du Bureau de Recherche en Géologie Minière (BRGM) [3] - s’est vue notamment octroyer d’autres permis de recherche exclusifs : pour de l’Or à Saint-Pierre (Maine-et-Loire) ou de l’étain à Beaulieu (Loire-Atlantique), et qui visent également les minerais associés : zinc, plomb, argent, antimoine, tungstène, niobium, tantale, molybdène, lithium, indium, germanium…

Parmi eux, celui de Couflens pour la réouverture de la mine de Tungstène de Salau en Ariège. Outre le scandaleux financement du projet par une société de capital-risque domiciliée dans un Paradis fiscal [4] , ce site est symptomatique des risques sanitaires graves posés par l’industrie extractive où qu’elle se trouve. De l’amiante présent dans le minerai exploité [5] a provoqué des cancers du poumon et des asbestoses chez une dizaine d’anciens mineurs [6]. Aujourd’hui, Variscan Mines conteste l’existence d’un risque non maîtrisable à la consternation de l’INSERM. Ceci n’est pas sans rappeler la surmortalité de 80% de cancers du poumon et de 110% de cancers du pharynx dans la zone d’exploitation de la mine d’or de Salsigne [7], ou celle qui afflige les riverains du complexe gazier de Lacq depuis des décennies. Tous ces cas ont également en commun le silence assourdissant des pouvoirs publics…

Aux côtés de l’association SystExt d’Ingénieurs Sans Frontières, qui milite pour des modèles extractifs respectueux de l’Homme et de l’Environnement, les Amis de la Terre sont intervenus pour présenter les alternatives à l’extractivisme par l’allongement de la durée de vie des produits et le recyclage de métaux de nos équipements électriques et électroniques notamment des téléphones portables et d’ordinateurs.

Un focus a été fait sur le cadre législatif européen et français ainsi que sur la présentation des possibilités offertes par les mines urbaines aujourd’hui en tant qu’alternative à l’extractivisme. La présentation, fondée sur les travaux de l’association, mais également de l’Ademe et de différents rapports, a mis l’accent sur la réalité des flux de déchets et des alternatives de consommation et a avancé l’importance d’une politique ambitieuse de recyclage et d’un ciblage des matériaux critiques, comme ce qui est fait au Japon dans le cadre de la "stratégie des éléments".

[1] Sénat - Rapport d’information n° 850 (2015-2016), Marie-Christine Blandin, 100 millions de téléphones usagés : l’urgence d’une stratégie, Septembre 2017

[2] Commission Européenne, European Innovation Partnership on Raw Materials, Raw Materials Scoreboard, 2016

[3] Service géologique national

[4] Reporterre – Eric Dourel, En Ariège le projet de mines de Salau conduit à un paradis fiscal, 24 mai 2017

[5] Attestée suite à prélèvement analysés par le BRGM et le laboratoire de la Caisse Régionale d’Assurance Maladie d’Aquitaine

[6] Reporterre – Eric Dourel, En Ariège le projet de mines de Salau conduit à un paradis fiscal, 24 mai 2017

[7] Une étude d’une équipe de chercheurs de l’INSERM de Villejuif et publiée en juin 2005 dans le « European Journal of Cancer Prevention » (volume 14).

En savoir +

Vous trouverez les powerpoint de présentation des Amis de la Terre et de SystExt

PDF - 755.1 ko
PDF - 4 Mo

Lire les rapports des Amis de la Terre "Creuser, forer, pour quoi faire ?" www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/rapport_extractivisme_web.pdf

"Les dessous du recyclage" www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/rapport-recyclagedeee-web.pdf

À télécharger...

Rédigé le