Les Amis de la Terre condamnent les destructions et expulsions programmées sur la Zone à défendre de Notre-Dame des Landes

Montreuil, le 11 décembre 2012 - Suite au jugement en référé autorisant la démolition des cabanes construites sur la ZAD de Notre-Dame-des-landes, en particulier au lieu dit La Châtaigneraie, les Amis de la Terre France condamnent catégoriquement toute intervention policière visant à chasser les occupants de la zone et à détruire leurs lieux de vie, risquant de porter à son paroxysme la répression de plus en plus violente qui a régné sur la zone depuis bientôt deux mois.

Les promesses de la « commission du dialogue » semblent bien loin, la force armée restant pour les pouvoirs publics le seul moyen d’imposer cet aéroport inutile tant du point de vue économique qu’écologique, et en particulier climatique, ce qui va à rebours de la transition énergétique et écologique, chemin sur lequel le gouvernement affirme pourtant sa volonté de s’engager.

Nous nous opposons à toutes destructions sur la ZAD de Notre-Dames-des-Landes, en particulier des constructions qui ont été édifiées avec le soutien des 40.000 personnes qui ont participé à la manifestation du samedi 17 novembre. Nous sommes très inquiets des conséquences que pourraient avoir une nouvelle intervention policière dans les circonstances actuelles.

Nous appelons nos adhérents, nos sympathisants et l’ensemble de la population à rejoindre les collectifs qui se mobilisent sur l’ensemble du territoire national en soutien à cette lutte et à la remise en cause de tous les grands projets inutiles et imposés, et à participer aux rassemblements de protestation partout où ils auront lieu à l’appel de ces collectifs.

Contact presse : Caroline Prak - 06 86 41 53 43 - 01 48 51 18 96

Rédigé le