Les investissements d’Eni dans les sables bitumineux et les palmiers à huile dans le Bassin du Congo

En mai 2008, la compagnie italienne ENI, une des plus grosses compagnies pétrolières au monde, a annoncé un investissement de 3 milliards de dollars au Congo dans les sables bitumineux, l’huile de palme pour l’alimentation et l’agrodiesel, et une centrale électrique alimentée au gaz.

Ce rapport "Avenirs énergétiques : Les investissements d’Eni dans les sables bitumineux et les palmiers à huile dans le Bassin du Congo", co-signé par les Amis de la Terre Europe, détaille ces investissements et leurs impacts environnementaux et sociaux potentiellement catastrophiques.

Alors que le pétrolier français Total entend également développer des projets d’exploitation de sables bitumineux, le combustible fossile le plus sale jamais exploité, en Afrique et notamment au Congo et à Madagascar, il est plus que jamais temps de faire cesser ces activités qui vont radicalement à l’encontre des nécessaires impératifs de protection de l’environnement, de l’Homme et du climat.

Rédigé le