Les investissements européens participent aux accaparements des terres pour la production d’huile de palme au Liberia

Montreuil, Brussels/Monrovia, Liberia, 25 juin 2013 - Les banques, fonds de pension et fonds d’investissement privés européens ont financièrement soutenu à hauteur de 450 millions d’euros le géant de l’huile de palme malaisien Sime Darby, lequel est responsable de dommages environnementaux et violations de régulations nationales au Liberia, selon une nouvelle recherche des Amis de la Terre Europe [1].

L’augmentation de la production d’huile de palme financée par l’Europe est liée à des dommages sociaux et environnementaux au Liberia

Une évaluation d’impact indépendante publiée hier (lundi 24 juin) par l’université de Reading révèle que les opérations de Sime Darby pourraient entraîner une perte de biodiversité, de sources de nourriture et de moyens de subsistance - causes de pauvreté chronique. Il y aurait également d’importants impacts environnementaux avec la perte de forêts primaires et secondaires [2].

Silas Kpanan’Ayoung Siakor, chargé de campagne aux Amis de la Terre Liberia déclare : "Les investissements dans l’agriculture peuvent bénéficier aux pauvres mais la réalité au Liberia est extrêmement différente. Les agriculteurs perdent leurs terres et leurs moyens de subsistance, les droits des plus populations pauvres des zones rurales sont violés, et les forêts dont dépendent les communautés sont de plus en plus menacées. Je ne vois aucune garantie que les communautés rurales bénéficient de quelque manière des investissements dans l’huile de palme".

Sime Darby, qui reçoit le soutien financier de banques et fonds de pension européens dont le Fond de pension norvégien, Schroder investment management du Royaume-Uni et le fond néerlandais PfZW, ont signé un bail de 63 ans avec le gouvernement du Liberia pour 311,187 hectares [3] destiné à la production d’huile de palme, d’après les Amis de la Terre Liberia et leurs partenaires [4].

Une initiative qui réunit des acteurs du secteur privé, de la société civile et le gouvernement libérien a montré que Sime Darby ne respectait pas les lois foncières locales, n’a pas conduit de consultations publiques ni produit des rapports de contrôle préalable tels que requis par les règles libériennes [5] - en contradiction directe des politiques d’investissement qui exigent le respect des lois et de la régulation environnementale nationales par les entreprises.

D’après Anne van Schaik, chargée de campagne sur la responsabilité financière aux Amis de la Terre Europe, "les fonds européens doivent arrêter de financer les accaparements de terres au Liberia. Bien que la plupart des investisseurs aient des principes de durabilité, aucune procédure n’existe en cas de violation, ce qui rend ces politiques sans intérêt. Les investisseurs et les financeurs doivent rendre leurs financements cohérents avec leurs propos et faire pression pour que Sime Darby arrête de s’accaparer des terre."

Les Amis de la Terre Europe demandent aux investisseurs et financeurs de Sime Darby de faire pression sur l’entreprise pour qu’elle fasse le ménage dans ses opérations ou qu’elle s’en retirent. Les banques européennes et les fonds de pension ne devraient pas contribuer aux conflits fonciers avec les communautés locales, à la déforestation ni s’engager avec des entreprises qui violent les lois nationales. Sime Darby doit immédiatement cesser de s’accaparer des terres, de prendre part à la déforestation et assurer des mesures de compensation adéquates ; tout développement futur doit respecter la législation nationale et avoir lieu avec le consentement préalable libre et informé des populations affectées.

Pour plus d’informations, merci de contacter :
Caroline Prak, Les Amis de la Terre / Tel : 01 48 51 18 96 - 06 86 41 53 43
Anne van Schaik, accountable finance campaigner, Friends of the Earth Europe
Tel : +32 (0) 2 893 1020, Mob : +31 6 2434 3968, e-mail : anne.vanschaik@foeeurope.org
Silas Kpanan’Ayoung Siakor, campaigner, Friends of the Earth Liberia
Tel : +44 7405 629077 (UK), +231 (0) 880 655712 (Liberia), e-mail : ssiakor@sdiliberia.org
Sam Fleet, communications officer, Friends of the Earth Europe
Tel : +32 (0) 2 893 1012, e-mail : samuel.fleet@foeeurope.org

[1] Cela inclut des prêts d’une valeur totale de 280 million d’euros et une aide à travers l’émission de nouvelles obligations d’une valeur totale de 250 million euros. Pour plus d’informations : http://www.foeeurope.org/european-investments-assist-land-grabs-palm-oil-Liberia-240613
[2] www.fern.org/palmoilandrightsinLiberia
[3] Dossier d’informations sur les activités de Sime Darby au Liberia + Recherche Profundo sur le financement de Sime Darby
[4] Sustainable Development Institute/Friends of the Earth Liberia, Save My Future Foundation (SAMFU) and Social Entrepreneurs for Sustainable Development (SESDev).
[5] Liberia Extractive Industries Transparency Initiative (LEITI) post award process audit final report : http://www.leiti.org.lr/doc/LEITI%20Post%20Award%20Process%20Audit%20Final%20Report.pdf

À télécharger...

Rédigé le